ROMAN BONA, LE PLAISIR D’ÊTRE LA
02/05/2016
LOLO LA JOUE EN SOLO
03/04/2016
LE FRISSON D'UN ALBUM POUR VICTORIA
03/03/2016
LAURE BOUTELOUP L'A FAIT !
10/01/2016
SANA, LA FILLE D'EN BAS...
25/11/2015
LE MOME DU BATACLAN
16/11/2015
LE SIECLE DU MENSONGE
20/05/2015
LE COUP DE GUEULE DU FLEUVE ROUGE
01/02/2015
ENCORE UNE YEAR
26/12/2014
UN JOUR PEUT-ETRE ...ELLIE CROQUISON
25/05/2014
ROMAIN BACON A TOUT COMPRIS
02/04/2014
SOTCHI LA HONTE
16/02/2014
S Q Y, AU BONHEUR DE JEFF
20/01/2014
GUILLAUME JUDAS, LE TALENT N'A PAS D'AGE
09/09/2013
L'EXIL DE VINCENT GIRARDIN
26/05/2013
LA PASSION SELON KELLY GAMBIER
12/05/2013
ANTOINE GORICHON MERITAIT BIEN CA !
23/04/2013
LA MARCHE D'ELO
05/04/2013
VICTOR ...UN AUTRE LEBLOND !
08/08/2012
DAVID BOUILLAUX, LA VIE CONTINUE ...
03/06/2012
NOM : LEBLOND PRENOM : ALLIAUME
03/04/2012
BENJAMIN PASCUAL IS BACK
16/03/2011
LE DIJONNAIS NOUVEAU EST ARRIVE
09/02/2011
L'AVENIR C'EST ALLIAUME LEBLOND
29/09/2010
MICKAEL DUPUIS COURT TOUJOURS...
07/02/2010
ADRIEN GUILLONNET LE DEBUTANT
08/06/2009
REMY GAUTHIER:DU RAP A LA POLICE
27/04/2009
BARBARA FONSECA CONJUGUE LE CYCLISME AU FEMININ
02/04/2009
CLEMENT + DAMIEN = MAS
31/03/2009
CHRISTIAN MOLLET: LA GINGUETTE VA FERMER SES VOLETS
12/03/2009
BENJAMIN PASCUAL IS BACK

 

En 2010, Benjamin PASCUAL avait disparu de la circulation ...

Le SCO Dijon son club, fondait pourtant quelques espoirs sur ce jeune homme qui il faut bien le dire dégageait beaucoup de force et de puissance avant que sa santé ou plutôt ses genoux ne l'empêchent de poursuivre une progression régulière. Il a obtenu des résultats encourageants sur les épreuves élites du calendrier 2009 et s'est mis au service de l'équipe chaque fois que l'occasion s'est présentée alors si aujourd'hui Benjamin est de retour on peut dire qu'il l'a bien mérité.

 

Le sourire retrouvé de Benjamin Pascual.

 

2011 vient à peine de commencer et déja deux victoires au compteur en 2ème caté ! La seconde à Chablis, la ville du vin, sans doute l'effet prémonitoire d'une saison grand cru. Pour une remise en route, il ne pouvait guère espérer mieux, son come-back dans l'équipe DN1 parait imminent. Benjamin PASCUAL est né le 11 décembre 1988 à Autun en Saône et Loire, là où encore aujourd'hui il se plait à faire des ballades à vélo, le Morvan étant devenu une vraie passion pour lui. Ses débuts à la compétition furent presque tardifs, en 2003 chez les cadets, comme ça pour le "fun", il épouse les idées du PAC Avallon cher à Jean JAROUSSE et Gérard BEZOUT à l'époque. Il commence à comprendre chez les juniors que le cyclisme deviendra quoi qu'il arrive, un pan de mur important de sa vie. Ce fan de cinéma et de voitures de sport devient de plus en plus assidu à l'entraînement, il recherche un maximum d'infos pour progresser et son arrivée chez les 1ère catégorie le pousse à signer au SCO Dijon, la grosse structure de la région bourgogne, bien huilée sous la coupe du président Bernard MARY et de ses collaborateurs. A Dijon il y rencontre David HAN, aujourd'hui directeur sportif du VC Toucy mais encore coureur en 2009, Benjamin PASCUAL prend de la "caisse" et comprend vite ou est son intérêt.

"Je dois beaucoup à David HAN, lorsque je suis arrivé à Dijon il m'a bien aidé à m'adapter et m'a ouvert les yeux sur les courses élites" dit-il, il ajoute encore : "A présent je regrette que des garçons comme Jérémy DERANGERE et Olivier GRAMMAIRE aient pris leur retraite, ils étaient de sacré points d'appuis pour les jeunes".

 

"Equilibré" par sa petite amie Clotilde qui l'aide beaucoup dans la pratique de son sport, il trouve en elle un vrai secours quand la blessure, celle que tout sportif redoute, vient comme une catastrophe lui pourrir la saison 2010. Tout s'écroule, son rêve de haut niveau est suspendu aux mains de spécialistes en tous genres, ses genoux lui font mal, son âme aussi, l'espoir qu'il est, est en quête de miracle pour continuer son oeuvre ... Heureusement la médecine fait des miracles justement, Benjamin PASCUAL a repris la courbe ascensionnelle de ses performances et après quelques efforts supplémentaires il sera redevenu ce qu'il était avant ses malheurs, un moteur qui ne demande qu'à ronronner. De plus ce mec est sympa et il a du potentiel, c'était donc indispensable que le cyclisme le retrouve en pleine forme, nous aussi on est content de le retrouver. S'il y a une justice, nous attendons qu'elle lui offre de belles victoires comme cadeau de reconnaissance, un vrai pardon après avoir amputé sa carrière d'une saison entière, à 22 ans, rien n'est encore perdu.

Bonne route Benjamin.