AMBRE ET LOLO FOR EVER
14/12/2015
GUY CRAZ, LE BON VENT DES ANNEES 80
31/12/2013
LUDOVIC AUGER - LE REFLET D'UN GEANT
02/07/2013
LES FLEURS DE JOCE
04/02/2013
CRAZY QUIZ
08/10/2012
UNE DERNIERE SYMPA POUR JEREMY BEVRE
25/09/2012
ERWANN LE CYCLO
27/05/2012
LA PAIX DU DERNIER VOYAGE
19/04/2012
L'HUMOUR-QUIZZ DU FOU ...
26/03/2012
POUR L'AME DE CLEMENT LEBRAS
02/03/2012
HAPPY BIRTHDAY
22/01/2012
29 DECEMBRE, C'EST LA SAINT DAVID
28/12/2011
MON REVEILLON A MOI
24/12/2011
SANS TOI. LA FETE QUI ME TUE !
19/12/2011
J'AI DEMANDE A LA LUNE
06/04/2011
ATTENTION CE SONT DES GOSSES
31/03/2011
DELIRES ARTISTIQUES
02/02/2011
VIVE LA BOURGOGNE
19/11/2010
VIVE LA RETRAITE
20/10/2010
LE BEAU CADEAU D'ALLIAUME LEBLOND
18/10/2010
ADIEU CHAMPION
31/08/2010
POUR LA FLAMME DE RINO
09/08/2010
ALLEZ JE REBRANCHE MA GUITARE
31/07/2010
C'EST FAIT !
26/07/2010
DELAGNEAU-LEBLOND SOLEIL DE GUADELOUPE
23/07/2010
TRIPLE SUR MORIN
19/07/2010
DEUX CLONES POUR DEUX CLOWNS
26/05/2010
ALLIAUME LEBLOND REPREND SON ENVOL
17/05/2010
LE BON COUP D'ADRIEN
27/04/2010
LE PARIS-ROUBAIX DE FLORIAN
12/04/2010
LES DIAMANTS DE MARCOUSSIS
23/03/2010
WAWANNE L'AFRICAIN
03/03/2010
DU "TAC AU TAC" AVEC BASTIEN DE VIDO
24/11/2009
BON ANNIVERSAIRE CHRIS
31/10/2009
QUEL GACHIS
13/10/2009
LES "40ème" DEBUTANTS
19/03/2009
JEAN PAUL SENECHAL: LA VOIX QUI CHANGE TOUT
17/03/2009
ALAIN BASHUNG EST MORT !!!
15/03/2009
PASCAL BOUSQUET LE RETOUR AUX SOURCES
09/02/2009
LUDOVIC AUGER - LE REFLET D'UN GEANT
 
 Vainqueur du classement final du Tour de la Manche 2004

 

Si j'avais la possibilité de reprendre ma vie à zéro, il y a deux ou trois choses que je ne changerais pas. Avoir connu Ludovic Auger, est l'une de ces choses ! Le "grand" a toujours été d'un abord simplissime, sympa avec tous, même lorsqu'il aurait pu "s'enflammer", suite à de belles performances sur son deux roues sans moteur. Egal à lui-même, humble chez les humbles, il a toujours su donner le change avec une discrétion que d'autres ont pu imaginer en fierté. Quand certains avaient du mal à "passer entre deux portes", suite à une 14ème place au prix de la casquette en taule de Triffouillis les oies, lui, il ouvrait avec le sourire son carton à souvenirs, en racontant sa chute aux avants postes de Paris-Roubaix 97, dans un élan partagé entre la nostalgie et le savoir vivre ! Pourtant, face à lui, si le miroir renvoyait le reflet d'un géant, c'est probablement sans même qu'il ne le sache ! Il est comme ça "Ludo", pas prétentieux pour deux sous, et c'est pour cette raison que plus de 25 ans après l'avoir "observé" pour la première fois, je reste admiratif de la couleur de son âme et de cette humilité vraie, dont certains feraient bien de s'inspirer. Je ne pense pas me tromper en supposant que chaque personne qu'il a croisée, s'enorgueillit de la même réflexion. Son palmarès n'éclate pas aux yeux des puristes, mais il a fait son travail avec sérieux, même si parfois c'est avec un peu de dépit qu'il comprit quelques incohérences du métier ... A la fin des années 90, quand des boys aux cuisses fortes montaient les cols plus vite qu'une moto, quand les "Gewiss" de Moreno Argentin laissaient des miettes à la concurrence dans les classiques, quand les silences valaient mieux que les racontars, il laissait souffler le vent contraire sans broncher.

                                                                                                      Test vin entre potes... 

 

Aujourd'hui, à 42 ans, quelques années de retraite sportive plus tard, Ludovic Auger est heureux dans les jardins, comme il le fut dans les pelotons. L'affaire familiale qu'il exploite avec sa soeur Myriam, l'oblige à se lever aux aurores, mais comme dans une bordure avec le vent de trois-quarts face, il relève le défi sans sourciller. Penché sur ses salades, comme sur son vélo jadis pour tirer des bouts droits en faveur de ses coéquipiers, il vit sa vie dans un anonymat d'où seul le cyclisme a tenté de le sortir, certainement contre son gré. Il doit prendre de nouvelles marques dans la maison qu'il fait construire non loin de Joigny, là où il est né le 17 février 1971. Hormis son talent de sportif, un souvenir me revient chaque fois que je pense à lui, sous la forme d'une dégustation de vin autour d'une tablée d'amis (photo ci-dessus). Un vin bien précis dont je tairais le nom, il s'en souviendra forcément, ce vin nous a fait rire toute la soirée, de part son nom savamment choisi par le chef des lieux ...que je salue en cette occasion ! Un groupe d'amis, toujours les mêmes, c'est aussi ça Ludovic Auger ! Le plaisir de partager des bons moments, avec ses potes, sans chercher une autre route que la sienne, blaguer, rire et vivre simplement. Quand il débuta dans le sport cycliste dans les catégories de jeunes, il en imposait sous les couleurs de Joigny et de Migennes qui se sont associés par la suite avant de disparaître. De nombreuses victoires à son tableau de chasse qui l'amenèrent à rejoindre le monde élite amateur sous les couleurs jaunes et bleues de l'ASPTT Paris. Encore des succès, comme le Prix des flandres françaises et Troyes-Dijon pour les plus belles. Les rangs des pros en 1994 au sein d'une toute nouvelle équipe de l'époque, Aubervilliers 93 ! Pendant 11 ans, il en sera le pilier, l'équipier, le capitaine, l'homme à tout faire, l'écho positif du directeur sportif Stéphane Javalet. Ludo effectuera ses trois dernières années à la française des jeux, qu'il aurait certainement dû rejoindre plus tôt ...Pour ceux qui ne se souviennent pas et ceux qui n'ont pas pris le temps de regarder autre chose que leur nombril, Ludovic Auger a effectué 14 saisons chez les professionnels ! 

                            S'il a essentiellement travaillé comme un soutien aux "fragilités" de ses petits camarades, quand l'occasion s'est présentée, il ne l'a pas laissé passer ! 1997- Vainqueur de la 6ème étape du prix "Solidarnosc" en Pologne (2ème du classement général), 2ème d'A travers la Belgique, 3ème de Cholet-Pays de loire 1998- Vainqueur du prix Samyn (semi classique belge) 1999- 3ème du Tro bro Léon 2000- Vainqueur du Tour de Normandie 2002- 3ème du Tour de la Somme 2004- Vainqueur du Tour de la manche (vainqueur également de la 2ème étape) 2005- 2ème du Tour de Picardie, 4ème de la Classic Haribo.

 

En prenant soin de ses amis, il a fait une carrière digne et respectable. 14 saisons et seulement 2 équipes, c'est dire à  quel point il fut estimé par son entourage. Aujourd'hui, il suit le milieu cycliste de loin, mais de temps à autre, il va parfois regarder une course régionale près de chez lui.

Il a fait un trait sur son passé de sportif, même si les souvenirs reviennent de temps en temps, c'est humain, un gros morceau de vie ce n'est pas rien !                               

                   Un jour d'avril 1997, il avait pris l'échappée matinale du Paris-Roubaix. Ce jour là, il a fait frissonner ses amis, et peut-être que ce fut le tournant de sa carrière. Une fourche qui s'effondre sous lui dans un virage à moins de trente kilomètres de l'arrivée ... La fin d'un rêve accessible, ruiné par la main de dieu qui lui refusa ce cadeau extraordinaire. J'y croyais, nos amis y croyaient, lui aussi surement. Il a digéré cette injustice avec classe, comme il le fait avec toutes les choses de la vie. 

                       Puisque les journalistes se font plaisir en ressortant des affaires de dopage datant de quinze ans, je me suis permis de dépoussiérer la carrière d'un homme qui a lutté avec ses armes, dans une période difficile.

Au hasard d'une soirée sympa, nous reparlerons peut-être de ce vin imposteur déclenchant la bonne humeur d'un regroupement de bons vivants. Ce soir là, comme d'habitude, les rires noieront le reste.