ROMAN BONA, LE PLAISIR D’ÊTRE LA
02/05/2016
LOLO LA JOUE EN SOLO
03/04/2016
LE FRISSON D'UN ALBUM POUR VICTORIA
03/03/2016
LAURE BOUTELOUP L'A FAIT !
10/01/2016
SANA, LA FILLE D'EN BAS...
25/11/2015
LE MOME DU BATACLAN
16/11/2015
LE SIECLE DU MENSONGE
20/05/2015
LE COUP DE GUEULE DU FLEUVE ROUGE
01/02/2015
ENCORE UNE YEAR
26/12/2014
UN JOUR PEUT-ETRE ...ELLIE CROQUISON
25/05/2014
ROMAIN BACON A TOUT COMPRIS
02/04/2014
SOTCHI LA HONTE
16/02/2014
S Q Y, AU BONHEUR DE JEFF
20/01/2014
GUILLAUME JUDAS, LE TALENT N'A PAS D'AGE
09/09/2013
L'EXIL DE VINCENT GIRARDIN
26/05/2013
LA PASSION SELON KELLY GAMBIER
12/05/2013
ANTOINE GORICHON MERITAIT BIEN CA !
23/04/2013
LA MARCHE D'ELO
05/04/2013
VICTOR ...UN AUTRE LEBLOND !
08/08/2012
DAVID BOUILLAUX, LA VIE CONTINUE ...
03/06/2012
NOM : LEBLOND PRENOM : ALLIAUME
03/04/2012
BENJAMIN PASCUAL IS BACK
16/03/2011
LE DIJONNAIS NOUVEAU EST ARRIVE
09/02/2011
L'AVENIR C'EST ALLIAUME LEBLOND
29/09/2010
MICKAEL DUPUIS COURT TOUJOURS...
07/02/2010
ADRIEN GUILLONNET LE DEBUTANT
08/06/2009
REMY GAUTHIER:DU RAP A LA POLICE
27/04/2009
BARBARA FONSECA CONJUGUE LE CYCLISME AU FEMININ
02/04/2009
CLEMENT + DAMIEN = MAS
31/03/2009
CHRISTIAN MOLLET: LA GINGUETTE VA FERMER SES VOLETS
12/03/2009
LA MARCHE D'ELO

 

3ème manche de la coupe de FRANCE féminines :

A 23 ans, Elodie HEGOBURU remporte son plus beau succès, en haut du Mont Pujols.

 

Elle porte les couleurs de l'équipe cycliste d'Auber 93, version féminine. Dans ce contexte là, en division nationale, le comité d'ile de France compte trois autres formations (Villeneneuve la garenne, Epinay et Puteaux). Ce dimanche 31 mars 2013, à Pujols, dans les profondeurs de l'hexagone, la petite seine et marnaise (elle réside à Bailly-Romainvilliers) a remporté la plus belle victoire de sa carrière. Lors de cette troisième manche de coupe de France, elle était l'une des pièces protégées du groupe francilien. Ses coéquipières ont fait un excellent travail et elle a fait le sien, il consistait à décrocher la lune, en remportant son premier succès à ce niveau de compétition. En constant "perfectionnement" depuis trois ans, elle est désormais conviée en équipe de France, comme dernièrement à Cittiglio en Italie, pour le trophée Alfredo Binda, épreuve de coupe du monde. Elle a trouvé là bas des conditions atmosphériques plutôt difficiles. Courageuse, elle a beaucoup souffert du froid, mais a tout de même rallier l'arrivée à la 57ème place. Elle adorerait briller au niveau international, et si sa progression se confirme, on pourrait la voir "optimiser" le maillot bleu blanc rouge assez rapidement. Elodie est plongée dans le milieu cycliste depuis longtemps. Son père Gilles avant elle, et ses petites soeurs Manon (à Auber elle aussi) et Elise aujourd'hui, sont sur la même longueur d'ondes, sculptés dans l'ambiance de la compétition. Si on ajoute à celà, que son ami Erwan Lollierou a passé plus de dix ans à côtoyer le milieu élite amateur, on peut comprendre que la route d'Elodie est toute tracée. C'est un sacré plus dans une carrière sportive, puisque dans les inévitables mauvais jours, elle pourra compter naturellement sur ses proches. Elle pourra également compter sur ses coéquipîères à propos desquelles elle ne tarit pas d'éloges : "Je les aime toutes, nous passons de supers moments ensemble !" Elo a compris que l'amitié entres elles était un moteur important de sa réussite. Le team national féminin d'Auber 93 comprend neuf filles. Pour faire plaisir à Elodie la partageuse, voici l'effectif complet :

 

 L'équipe féminine d'Auber 93. En haut de gauche à droite : Jean-Baptiste Souquet (encadrement), Natacha DEVILLE, Roxane FOURNIER, Manon HEGOBURU, Steffi JAMONEAU, Alna BURATO et Guy GALLOPIN (encadrement). En bas, de gauche à droite : Mélodie LESUEUR, Elodie HEGOBURU, Noeline DELBOVE et Marine JACQUES.

 

Jusqu'à la fin de saison, toutes ces jolies filles continueront à guerroyer sur les épreuves de coupe de France. L'objectif de la victoire collective est tout à fait abordable, puisque au jour d'aujourd'hui, les jeunes cyclistes pointent dans le haut du classement. Le 17 avril prochain, c'est un monument du cyclisme masculin qui se pointera sous les roues des demoiselles, la flèche wallonne ! Nul doute qu'Elodie Hégoburu et ses copines feront le maximum afin de tenter de franchir un nouveau palier. Ce palier n'est pas une terre inaccessible, Elo le sait, elle ne rêve que de ça ! Son succès de Pâques, c'est comme une récompense à un travail permanent, une quête du Graal ! La coupe de France lui réussit plutôt bien, puisque déjà à Chambéry, lors de la première manche, elle avait escaladé le podium par la face nord, jusqu'à la troisième marche. Cette fois, elle s'est hissée tout en haut, sa place préférée, celle qu'elle a su mériter.