ROMAN BONA, LE PLAISIR D’ÊTRE LA
02/05/2016
LOLO LA JOUE EN SOLO
03/04/2016
LE FRISSON D'UN ALBUM POUR VICTORIA
03/03/2016
LAURE BOUTELOUP L'A FAIT !
10/01/2016
SANA, LA FILLE D'EN BAS...
25/11/2015
LE MOME DU BATACLAN
16/11/2015
LE SIECLE DU MENSONGE
20/05/2015
LE COUP DE GUEULE DU FLEUVE ROUGE
01/02/2015
ENCORE UNE YEAR
26/12/2014
UN JOUR PEUT-ETRE ...ELLIE CROQUISON
25/05/2014
ROMAIN BACON A TOUT COMPRIS
02/04/2014
SOTCHI LA HONTE
16/02/2014
S Q Y, AU BONHEUR DE JEFF
20/01/2014
GUILLAUME JUDAS, LE TALENT N'A PAS D'AGE
09/09/2013
L'EXIL DE VINCENT GIRARDIN
26/05/2013
LA PASSION SELON KELLY GAMBIER
12/05/2013
ANTOINE GORICHON MERITAIT BIEN CA !
23/04/2013
LA MARCHE D'ELO
05/04/2013
VICTOR ...UN AUTRE LEBLOND !
08/08/2012
DAVID BOUILLAUX, LA VIE CONTINUE ...
03/06/2012
NOM : LEBLOND PRENOM : ALLIAUME
03/04/2012
BENJAMIN PASCUAL IS BACK
16/03/2011
LE DIJONNAIS NOUVEAU EST ARRIVE
09/02/2011
L'AVENIR C'EST ALLIAUME LEBLOND
29/09/2010
MICKAEL DUPUIS COURT TOUJOURS...
07/02/2010
ADRIEN GUILLONNET LE DEBUTANT
08/06/2009
REMY GAUTHIER:DU RAP A LA POLICE
27/04/2009
BARBARA FONSECA CONJUGUE LE CYCLISME AU FEMININ
02/04/2009
CLEMENT + DAMIEN = MAS
31/03/2009
CHRISTIAN MOLLET: LA GINGUETTE VA FERMER SES VOLETS
12/03/2009
ANTOINE GORICHON MERITAIT BIEN CA !

Vendredi dernier, par l'intermédaire d'un ami, j'ai essayé de joindre Antoine Gorichon pour faire un petit article sur lui ! A ce moment là, je ne savais pas encore que 48 heures plus tard, il allait remporté le Prix du conseil général de l'Essonne ... Mon souhait était sans doute prémonitoire, en tous cas, c'est de belle façon que le francilien du SCO Dijon a signé son premier succès 2013.  A St Cyr la rivière, un peloton de plus de 80 coureurs de toutes catégories et de tous horizons s'est élancé pour un parcours vallonné de 135 kms. Comme dans tous les départements, les épreuves de ce niveau disparaissent une à une, alors il convient de féliciter l'organisateur pour avoir vaincu les embûches liées à une telle manifestation. C'est donc Antoine Gorichon qui a marqué de son empreinte courageuse la presque totalité de l'épreuve. D'abord en compagnie d'Adrien Legros, le jeune coureur de Chambéry, et puis seul comme un grand pour rallier l'arrivée avec 2 minutes d'avance sur ses coéquipiers Alex Gaspari et Joce Lemperrière, flanqués d'Adrien Guillonnet du VC Toucy.

 L'index levé pour faire un signe à des êtres chers disparus, Antoine Gorichon pense à tout !

Antoine est né le 5 juillet 1987 à Caen dans le calvados, aujourd'hui il réside dans le 20ème arrondissement, porte de Montreuil. Il est toujours chez ses parents, où il se sent très bien. Lorsqu'il débuta à l'age de 12 ans au club du Paris Cycliste Olympique en 1999, il ne se doutait pas que ses bagages sportifs se poseraient un jour du côté de Dijon ! Personnellement, quand je l'ai remarqué pour la première fois, il portait le maillot d'Argenteuil Val de Seine. Certes, il était désordonné dans son action, mais il dégageait déjà une puissance facilement détectable. Si le garçon semblait timide et peu enclin au partage d'émotions, j'avoue qu'à ce moment là, je me demandais bien ce qui pouvait se cacher derrière ce regard noir et distant. En fait, Antoine gagne vraiment à être connu. Il est intelligent, blagueur, sympa et plein d'autres choses que je n'imaginais pas il y a quelques années ! Apprécié de ses coéquipiers et notamment de son pote Jocelyn Lemperrière (avec lui sur la photo du bas), il est du genre à donner pour les autres autant que pour lui-même. Dans une épreuve de bon niveau, il vaut mieux l'avoir dans son camp, ça c'est sûr !  Antoine sait souffrir, mais il sait aussi offrir, c'est un gentleman coursier. Son image est à présent bien encrée dans les esprits, quand Gorichon est devant, on sait que ça va rouler !

  

 

Le môme Legros de Chambéry ne s'y est pas trompé dimanche dernier, malheureusement pour lui, il n'a pas pu tenir le rythme infernal d'Antoine le généreux ! Il n'est pas le dernier pour la rigolade non plus, et il s'amuse volontiers de la création du "team moustache" en début de saison, quand avec ses copains du SCO, il s'était fait le poil sous le nez pour les courses du soleil au mois de février ! Il aimait Pantani pour ses attaques fulgurantes, Cipollini pour sa classe, et aujourd'hui Sagan pour sa fantaisie. A côté de ça, Antoine Gorichon a un petit regret, celui de ne pas être passé pro en 2010, mais il s'atténue un peu lorsqu'il constate qu'en 2011 et 2012, il fut l'objet de blessures à répétition qui l'empêchèrent d'enfoncer le clou, et de se montrer sous son meilleur jour. S'il fait que du vélo depuis deux ans, il envisage de passer un D.E afin de rester dans le sport. Il voudrait bien continuer encore un peu au haut niveau amateur, à Dijon, où il a trouvé un petit plus nommé plaisir. Son directeur sportif, Denis Repérant, est élogieux à son sujet : "Antoine est un bon camarade, il est sérieux et attentif mais il sait aussi déconner !" L'hiver, il pratique la boxe Thaî, et toute l'année il aime écouter de la musique, sous un casque, ou pas ! Il aimerait ne pas connaitre d'ennui cette saison, et aussi réaliser ses meilleurs perfs. Antoine Gorichon avait remporté en 2010 les boucles de la marne (par étapes) devant un certain Navardauskas, un cannibale lituanien de l'époque. Il portait les couleurs du CM Auber 93, où il donnait beaucoup de lui même. Je me souviens qu'en 2012 il se classa second d'un Paris- Auxerre sous le cagnard, et aussi qu'il collectionne les places d'honneur un peu partout, y compris lors des championnats de France de demi-fonds où il excelle.

Si l'issue d'une victoire vaut par la débauche d'énergie, nul doute que celle acquise par Antoine Gorichon est sacrément méritée ...