BARBARA FONSECA DONNE DES "ELLES" AU VELO
03/03/2017
LE NOUVEAU MONDE DE KEVIN LE CUNFF
31/01/2017
AURELIEN LIONNET SIGNE A ROANNE
04/10/2016
ALEP ROUGE SANG
23/09/2016
VRAI COMME ADRIEN GUILLONNET ...
30/08/2016
AURELIEN LIONNET SIGNE A ROANNE

2017 sera une année importante pour Aurélien LIONNET. En effet, après avoir passé cinq ans dans l'Yonne, avec le VC Toucy et sa DN2 familiale, il a décidé de vivre une autre aventure. A 22 ans, il estime à juste titre qu'il pourrait avoir le droit lui aussi à son lot de lumière. Jusqu'ici, sa carrière qui semblait pourtant partie en fanfare, fut ensuite souvent perturbée par une malchance tenace. Notamment, avec des saisons jamais finies ou mal entamées, à cause de douleurs récurrentes à des endroits trop indispensables pour que le cycliste puisse s'en passer. Aurélien marche au moral certes, mais le vélo de compétition est de toute façon déjà tellement difficile quand on est en bonne santé, que les blessures à répétitions deviennent vites synonymes de missions impossibles, pour n'importe quel coureur.

                                                  L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des vélos, vélo, plein air et nature

                                                                                                  Aurélien LIONNET et ses nouvelles couleurs

 La santé a eu la gentillesse de revenir lui faire un clin d’œil amical à un moment opportun de sa carrière. Les années chaotiques et parsemées d'embûches ont vécu, et du coup, "Aurel" "peut à nouveau s'imaginer comme un acteur d'avant-postes à l'avenir doré. Sa saison 2016 fut celle d'un retour aux affaires progressif, et d'une véritable envie de repenser son meilleur niveau. Des succès d'estime dans la catégorie inférieure (2ème caté), et des échappées significatives dans de belles épreuves de haut niveau élites, attestent d'une bonne dynamique retrouvée. En choisissant la DN1 du C.R4.C Roanne pour 2017, il monte d'un cran dans la hiérarchie nationale. Le club du département de la Loire fait partie des meilleurs de l’hexagone, et son arrivée est une aubaine pour les deux clans concernées. Aurélien, sans aucun élément perturbateur, deviendra très vite un pilier du "team roannais", celui-ci étant présent à ce niveau depuis des lustres, saura en tirer la quintessence.

Malgré tout, le gosse de La Rivière de Corps (banlieue troyenne) n'oubliera jamais Toucy et ses hommes providentiels. - Après l'ASPTT Troyes en cadet 2 et Junior1, David HAN devint mon entraîneur en junior 2, c'est comme ça que je suis arrivé à Toucy ! Il m'a beaucoup apporté pour la qualité des entraînements et pour tous les à côtés aussi. Un jour, au stage de pré-saison, je mangeais des céréales à 16 h pour mon goûter, mais il m'a pourri. J'aurais voulu lui balancer dans la tronche, mais il avait raison ...Grâce à lui, j'ai avancé. 

Des saisons de plaisir partagé avec des amis. - Benjamin PASCUAL et Benoit GEOFFROY sont devenus mes 2ème et 3ème pères (rires). Quand j'ai un truc en tête, je leur demande leur avis. J'ai vraiment passé de supers moments dans ce club et je remercie Philippe le président qui se bat toujours pour que l'équipe perdure, sa femme, Victor son fils (toute la famille Gerbault). Et puis bien sûr tous les coureurs que j'ai côtoyé pour la plupart dans la bonne humeur. Mention spéciale à mon Jojo, notre mécano incomparable, que je n'oublierai jamais.

 Là bas, à Toucy, il restera sans doute un petit morceau d'âme d'Aurélien LIONNET. En tous cas, on sent bien que son départ vers d'autre horizons ne se fait pas sans tourments, ce qui est bien légitime après de si beaux souvenirs. Et puis, il y a fait ses premières armes au niveau élites et je me souviens qu'un dimanche soir de podium sur l'exigeant circuit de Saône et Loire 2014, nous avions tous eu le sentiment que le gamin allait prendre son envol ...

 Malheureusement, la blessure et la douleur insidieuse eurent la mauvaise idée de s'installer durablement dans son corps de champion potentiel. Depuis, il y eut des hauts et des bas, coïncidant le plus souvent avec un genou, une cheville, un muscle, tous injustes envers leur fidèle partenaire de vie. Aurélien LIONNET a fait fi de tous ses soucis, et maintenant il se sent prêt à relever ce défi, en espérant que la chance va tourner, et que ses jambes vont accepter de faire des merveilles. L'ancien gardien de but des équipes de jeunes du côté de Troyes, aimerait bien mettre quelques victoires au fond des filets de ses ambitions. Ses ambitions ? Elles sont louables, et le potentiel de ce garçon mérite bien qu'il lorgne vers le haut : - J'ai envie de gagner des courses avec les copains. Une belle élite me ferait grand plaisir oui. Aurélien aura à cœur de montrer que son talent a retrouvé sa liberté, et parallèlement, il n'oubliera pas non plus d’obtenir son DCG, un diplôme de compta gestion qu'il passera en deux ans. Roanne a fait là une belle recrue. Aurélien LIONNET, c'est juste un vrai coureur en attente d'une reconnaissance imminente.