ELO LE PLAISIR A VELO
11/08/2017
A LA MEMOIRE DE GEORGES BELAIR
12/06/2017
AU SOUVENIR DE GREGO
29/05/2017
BARBARA FONSECA DONNE DES "ELLES" AU VELO
03/03/2017
LE NOUVEAU MONDE DE KEVIN LE CUNFF
31/01/2017
A LA MEMOIRE DE GEORGES BELAIR

 L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout

De gauche à droite : Eddy BEVRE (Président du club organisateur), Loïc FORESTIER (le vainqueur du 1er souvenir George BELAIR), Olivier BELAIR (l'instigateur de l'épreuve) et Léon DUMAY notre jeune espoir icaunais, licencié au SCO Dijon)

 Ce vendredi 9 juin 2017, à Etigny dans l'Yonne, l'initiative d'Olivier Bélair de rendre hommage à son père Georges décédé le 6 mai 2005, a enfin pris forme sous les traits d'un critérium disputé en semi nocturne. Les coursiers (une quarantaine dans les catégories 1.2.3.pass open.juniors) ont été à la hauteur de ce souvenir familial, en offrant un spectacle de grande qualité. Ce fut une réussite totale. Il y eut d'abord les gosses, invités à cette partie de manivelles, pour ouvrir la route à leur ainés. Ceux-ci ont disputé non sans assistance et protection, leurs compétitions par catégories d'âge. La petite Noëlline Bèvre (St Julien), par son acharnement à résister aux garçons, aura été l'attraction de cette entrée en matière. Sur un circuit extrêmement exigeant, la bagarre entre les "grands" a également ravi les spectateurs. Loïc Forestier l'a emporté devant Tom Le Gall du VC Toucy, et l'australien de Besançon Benjamin Dyball, l'un des meilleurs élites de l'hexagone cette saison. Loïc Forestier a couru sous les couleurs toucycoises il y a peu, et aujourd'hui, licencié au VS Nivernais-Morvan, il est l'auteur d'une belle première partie de saison. Quoi de plus crédible donc pour une première année d'existence ?

Point de vue sportif tout fut parfait ! Et le reste ? Presque mieux encore ! 

La petite Noëlline BEVRE, Loïc FORESTIER, Léon DUMAY, de gauche à droite. Le reflet d'une belle soirée. 

  Le club cycliste de St Julien du Sault (AC Saltusien) avait mis les petits plats dans les grands. Eddy Bèvre, le président dévoué, a œuvré avec toute son équipe de bénévole, aux côtés d'Olivier Bélair, pour que la fête soit belle. Rien à dire, le plaisir de vivre le cyclisme en direct était palpable, comme au bon vieux temps, avec des primes et des sprints quasiment tous les tours. Radio Stolliahc avait même eu la bonne idée de retransmettre sur les ondes en direct. En effet, Haeckel Bekka et Amine Hiridjee, les fers de lance de la station, étaient bien présents, à proximité du podium des arbitres du soir. Jean Michel Quéré y faisait son job de speaker efficacement, comme d'habitude. Notre jeune icaunais du SCO Dijon Léon Dumay, a lui aussi effectué une belle prestation en prenant la 7ème place, et en secouant le peloton plus d'une fois, remportant ainsi le classement par points. Et puis, les gars de Toucy emportèrent le trophée par équipes sous le bras. La boucle était bouclée. Olivier Bélair pouvait être heureux. Eddy Bèvre et l'AC Saltusien dans son ensemble pouvait l'être aussi. La somme de 2330 euros a été récoltée pour permettre à cette course d'exister de belle manière, chapeau les sponsors !!!!!

Que du positif, vraiment !

Grâce à cette organisation sans faille, il y avait moyen de se restaurer sur place. Ce que firent les nombreux fans de cyclisme ayant fait le déplacement. 

Après cette première édition, tout le monde est d'accord pour en revivre de nombreuses identiques. Olivier Bélair, tout à la joie d'avoir réussi son pari, a tenu à remercier ses nombreux parrains, et en particulier deux garçons qui participaient à l'épreuve, Bastien De Vido (BCFP) et Florian Le Neun (E2PC), amis courageux et généreux. En vrac citons tout de même les autres donateurs sans qui rien ne serait possible : Maçonnerie Xiména, Métalise industrie, BT Print, Garage Alary, Meubles Cathelin, Armatop, ATP carosserie, François Rodriguez, Sircam, Toursor, Brice Garlan, Bar 45 Mazateau et AJC, pardon si j'en oublie ! Mention très bien pour les bénévoles, indispensables pour toutes sortes de manifestations. Olivier site avec émotion sa maman comme un soutien précieux. De là-haut, en cette soirée estivale, George Bélair doit être fier et soulagé de voir que les roues de vélo tournent toujours dans le même sens ! Fier également de constater que son fils Olivier, père de Maxime (lui aussi présent pour le souvenir de son grand-père), pense encore à lui. Le souvenir George Bélair 2017 est mort. Vive le souvenir Georges Bélair 2018 !