SANDRINE BIDEAU, LE GOUT DES BONS MOMENTS
09/05/2018
MICHAEL SABOURIN EN TOUTE SIMPLICITE
06/03/2018
TEO BARTUCCIO "MON VELO EST UNE VIE"
15/01/2018
ANNE-LYSE, GREG'S BLUES
30/11/2017
TEO BARTUCCIO "MON VELO EST UNE VIE"
Pour Téodoro Bartuccio, la vie a changé. En quelques semaines tout s'est bousculé dans son esprit. Son amour du cyclisme en général et de ses coureurs en particulier, s'est entiché d'un terrible coup de booster. Pas un coup de moins bien, au contraire, mais plutôt une envie d'aller de l'avant, pour défendre ses préceptes. Sous la forme d'une implication contre la spirale négative qui a envahi son sport, il lutte de façon active et positive. Des chutes. Des accidents. Des injustices touchant des proches ou des connaissances de son milieu tant aimé, le monde du cyclisme. Autant de raisons pour se battre avec ses armes. Pour la flamme d'un Mathieu Riebel, ou pour l'âme du tout aussi regretté Greg Somogyi. Pour que cela ne se reproduise plus avec d'autres. Des mises en scène qui font réfléchir, et des apparitions médiatiques pour faire passer son message (photo ci-dessous sur RMC). "Mon vélo est une vie", c'est l'association pour laquelle il se "chicore" chaque jour. Téo Bartuccio est un mec droit dans ses bottes. Fier de défendre les cyclistes qu'il ne peut pas et ne veut pas abandonner.
 
L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes souriantes 
Cycliste, il l'est lui-même depuis l'âge de huit ans ! - Le vélo c'est ma passion. Je n'éprouve aucune lassitude, bien au contraire. Plus je vieillis et plus j'ai envie de m'investir. Tout petit j'ai compris que c'était une grande famille. Un jour d'hiver où j'avais très froid, un coureur m'a prêté sa veste thermique pour me réchauffer, au risque d'avoir froid lui-même. Je n'ai jamais oublié cette marque de solidarité. Ce que le cyclisme m'a offert, je me dois de le lui rendre.
Pour l'amour de son sport, il serait capable de soulever des montagnes. Il sait qu'il ne peut rien faire tout seul : - Je remercie du fond du cœur toutes les personnes qui m'ont soutenu afin que je réussisse à mener à bien tout ce que j'entreprends. Ces personnes se reconnaîtront ... Elles m'ont donné beaucoup de force pour faire ce que je fais aujourd'hui.
Téo Bartuccio a besoin de se battre. Pour la mémoire de son coureur d'abord. Mathieu Riebel était comme son fils : - J'ai beaucoup de mal à accepter le décès de Mathieu. J'ai beaucoup de chagrin. 20 ans, ce n'est pas un âge pour mourir ! 
Téo a décidé de mettre entre parenthèses sa qualité de coach du VCA Le Bourget, afin d'avoir plus de temps pour son association œuvrant pour la sécurité des cyclistes de tous genres. C'est bien sûr tout à son honneur. Il a même repris la compétition avec l'espoir de lever les bras au ciel en guise de victoire, pour envoyer un signe à son Mathieu qui lui manque tellement. Il y a en Téo Bartuccio une volonté indéfectible d'aider les autres. C'est à la fois beau et très inspirant de respect. Il se souvient de ces stages avec la DN3 du Bourget. Il pense aussi à la 4ème place de Kévin Evenot lors d'un championnat de France espoirs sur piste. Il n'a pas oublié non plus la création du VCAB en 2006. Beaucoup de souvenirs merveilleux certes, mais qui cependant ne parviennent pas à lui faire oublier cette saison 2017 qui fut terrible pour les nerfs et sa sensibilité d'homme sain. Des larmes et du sang. Des pleures parfois contenues, mais qui resteront à jamais comme une blessure difficile à refermer.
Le cyclisme s'inspire du meilleur et du pire, comme tous les pans d'une vie ou d'une société. Chacun de ces pans seraient fiers de posséder un Téo Bartuccio pour survivre ou tenir debout. Rien n'est plus beau qu'une lutte pour être meilleur. Téo, par son action délibérément humaine, rend meilleur. Il suffit de regarder devant nous. Il suffit d'être objectif. Il suffit de souhaiter bon courage à cette association.
Le vélo a besoin de vous les amis.