ADRIEN GUILLONNET EST PRET !
08/08/2018
ELIOTT PIERRE, UN AVENIR EN MARCHE
06/08/2018
ANTONIN BRANGER GRANDIT
27/07/2018
MATHIEU URBAIN S'AMUSE AU VC TOUCY
02/07/2018
ELIOTT PIERRE, UN AVENIR EN MARCHE

 

 

 En ce dimanche 5 aout 2018, lourd et ensoleillé, le souvenir Rino De Vido à Poigny en seine et-marne, nous a offert une organisation parfaite, et une épreuve bien intéressante à suivre. Ouverte aux catégories 1.2.3 et juniors (peu de 1ère au départ), le suspens n'a valu que pour les sept coureurs qui avait pris la poudre d'escampette dans la première demi-heure. Intéressante ? Oui ! Pourquoi ? D'abord parce que l'épreuve fut éprouvante physiquement, et surtout parce que le vainqueur est un minot de 17 ans !

 L'avenir d'Eliott PIERRE est en marche ! Né à Argenteuil le 18 janvier 2001, il a débuté en 2015 chez les voisins du PAC. Il a intégré le groupe d'Argenteuil Val de Seine cette saison, en toute simplicité. Le vélo est rapidement devenu son fil rouge dans la vie. En parallèle, comme tout jeune homme intelligent qui se respecte, il poursuivra ses études à la rentrée, en terminale ES. Il a une pointe de regret dans la voix lorsqu'il se dit qu'à cause du vélo il n'a pas le temps de voir d'autres amis que ceux de ce milieu-là ! Qu'importe, demain est un autre jour. Eliott a la tête bien sur les épaules, tout comme son entourage, et notamment ses parents. Il prend aussi le vélo du côté ludique, par le biais des voyages qu'il lui impose : - ces derniers temps, je suis allé en République tchèque pour les championnats d'Europe. Et puis, au Luxembourg pour la coupe des nations, et dans les Vosges en stage ! Bientôt, ce sera la Bretagne pour le championnat de France Juniors ! J'aime cette vie-là, je n'ai pas le temps de m'ennuyer ! Eliott PIERRE a remporté la classique des Alpes Juniors cette saison (photo ci-dessous), preuve de ses indéniables talents de grimpeur. D'ailleurs, à ce propos, son coach Fred BLANCHON ne tarit pas d'éloges sur sa "petite pépite" : - Avant lui, j'ai eu de nombreux coureurs de talent, il est le seul à qui je ne trouve pas de défaut ! très beau compliment de la part d'un entraineur qui a eu à ses côtés des garçons comme Adrien LEGROS, Jérémy LECROCQ, Yannis YSSAAD et j'en passe … Eliott n'oubliera jamais son succès dans la montagne alpestre : - Je n'échangerai ce moment pour rien au monde !

 

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, plein air

 

Un seul défaut, "guérissable", la difficulté à accepter l'échec ! C'est le signe que l'on a affaire à un champion … Fred BLANCHON ne s'inquiète pas : - On va y travailler. Je suis certain que ce gamin très mature fera une carrière pro ! Il est déterminé, humble, respectueux, il écoute toujours et cherche toujours à comprendre. Il a des qualités physiques incroyables, avec une endurance importante et il excelle dans la montagne et au chrono ! En plus, il n'aura jamais la grosse tête parce qu'il sait pertinemment que le parcours sera très long !

Son entraineur est élogieux, et ce n'est pas surprenant. Quand un coach sent le talent, il ne peut s'interdire de le propager. J'ai vu ce môme pour la première fois dimanche. Sa façon d'agir n'est pas passée inaperçue, c'est sûr, mais Eliott ne s'emballe pas, il sait bien que d'autres avant lui se sont offert des "rêves", même en remportant de belles épreuves, l'avenir est toujours une énigme irrésolue. Alors, il regarde la vie en face. Si sa magnifique victoire dans la classique des Alpes est comme il dit "un kif", il a compris que parfois il faut supporter des jours difficiles. Comme à Ussy sur marne (77) par exemple, au printemps, en 2.3.J : -J'étais dans le trou ce jour-là ! Nous avons tous compris que le cyclisme est un pan énorme du mur de la vie d'Eliott. Pourtant, dans ses meilleurs souvenirs, il y a ce week-end sur les 24 heures du Mans automobile, avec son père : Je suis fan de sports auto. Avec papa, ce fut un moment merveilleux ces 24 heures ! 


L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des vélos, vélo et plein air

             Eliott PIERRE, en Tchéquie, aux championnats d'Europe Juniors, avec l'équipe de France.

 

Si le cyclisme est une activité difficile, elle est aussi très enrichissante lorsque l'on prend conscience du degré de souffrance à supporter pour réussir. Eliott PIERRE avait débuté son année par un top 20, à Kuurne-Bruxelles-Kuurne, plutôt rassurant comme mise en route ! La suite ne fut qu'une preuve irréfutable du talent de ce jeune homme plein de vie. 

 Chez les juniors, c'est un "incontournable" comme on dit. Outre son succès de prestige à la classique des Alpes, il avait déjà remporté le tour du Vexin et le tour de Martinique entre autres performances. Auparavant, lors des saisons précédentes, il avait conquis le titre de champion d'Ile de France cadet, et s'était également imposé sur une "inter-régions".

Poigny est donc pour l'instant la dernière fleur conquise de haute lutte par Eliott le chercheur d'or. Une fleur a poser dans le vase de maman. Vase rarement vide ces derniers temps ! Mamie est souvent présente elle aussi, elle est l'une de ses plus fidèles supportrices. Une femme sympathique et peu exubérante, ce qui doit être rassurant pour son champion de petit-fils.

Eliott, A qui dois-tu le bonheur d'être ce que tu es ? Mon papa m'a tellement appris ! Sans lui, je serais complètement perdu ! Je remercie également mon coach Fred BLANCHON et le club d'Argenteuil, parce qu'ils me mettent dans les meilleures conditions pour réussir.

Toujours respectueux et conscient. Une certitude importante : Seul, personne ne peut réussir ! L'intelligence, c'est aussi une sacrée qualité pour avancer sans se voiler la face. De ce côté là, le garçon est semble t-il bien équipé. 

Eliott PIERRE est une perle, un diamant. Comme toute rareté il faut le préserver, ne pas le sacrifier à une déferlante de suppositions encore prématurées. Il semble qu'il soit entouré de belles façons, et c'est heureux.

Le championnat de France Juniors se disputera fin aout dans le Finistère. Croisons les doigts pour Eliott, lui le membre de l'équipe nationale et son avenir en marche, il ferait un bien beau champion-bleu-blanc-rouge !