ROMAN BONA, LE PLAISIR D’ÊTRE LA
02/05/2016
LOLO LA JOUE EN SOLO
03/04/2016
LE FRISSON D'UN ALBUM POUR VICTORIA
03/03/2016
LAURE BOUTELOUP L'A FAIT !
10/01/2016
SANA, LA FILLE D'EN BAS...
25/11/2015
LE MOME DU BATACLAN
16/11/2015
LE SIECLE DU MENSONGE
20/05/2015
LE COUP DE GUEULE DU FLEUVE ROUGE
01/02/2015
ENCORE UNE YEAR
26/12/2014
UN JOUR PEUT-ETRE ...ELLIE CROQUISON
25/05/2014
ROMAIN BACON A TOUT COMPRIS
02/04/2014
SOTCHI LA HONTE
16/02/2014
S Q Y, AU BONHEUR DE JEFF
20/01/2014
GUILLAUME JUDAS, LE TALENT N'A PAS D'AGE
09/09/2013
L'EXIL DE VINCENT GIRARDIN
26/05/2013
LA PASSION SELON KELLY GAMBIER
12/05/2013
ANTOINE GORICHON MERITAIT BIEN CA !
23/04/2013
LA MARCHE D'ELO
05/04/2013
VICTOR ...UN AUTRE LEBLOND !
08/08/2012
DAVID BOUILLAUX, LA VIE CONTINUE ...
03/06/2012
NOM : LEBLOND PRENOM : ALLIAUME
03/04/2012
BENJAMIN PASCUAL IS BACK
16/03/2011
LE DIJONNAIS NOUVEAU EST ARRIVE
09/02/2011
L'AVENIR C'EST ALLIAUME LEBLOND
29/09/2010
MICKAEL DUPUIS COURT TOUJOURS...
07/02/2010
ADRIEN GUILLONNET LE DEBUTANT
08/06/2009
REMY GAUTHIER:DU RAP A LA POLICE
27/04/2009
BARBARA FONSECA CONJUGUE LE CYCLISME AU FEMININ
02/04/2009
CLEMENT + DAMIEN = MAS
31/03/2009
CHRISTIAN MOLLET: LA GINGUETTE VA FERMER SES VOLETS
12/03/2009


NOM : LEBLOND PRENOM : ALLIAUME

 

20 ans, c'est l'age des rêves les plus fous. 20 ans, c'est le moment de grandir tout en s'appliquant à apprendre encore. 20 ans, c'est le passage idéal pour faire pencher l'avenir du bon côté de la balance. 20 ans, ce sera bientôt l'age d'Alliaume LEBLOND ! Nous l'avions laissé à l'orée de la saison 2011, sa première parmi l'élite amateur. Depuis, il a brillé, il a souffert, il a levé la tête, il a courbé l'échine aussi. Il a compris certaines choses, tout ce qui doit lui permettre d'aller cueillir au plus vite, les fruits de son travail acharné. Ses objectifs n'ont pas changé, ses doutes restent réels, mais sa classe respire toujours les grands espaces. 5ème dimanche dernier lors de la "Vienne Classic", ouvrant le bal des manches de la coupe de France DN2, le jeune espoir francilien a montré sa bonne forme. Alliaume LEBLOND aspire à de grandes fresques multicolores. Il est patient mais s'impatiente parfois, il est calme mais s'énerve parfois, il est déterminé mais se perd parfois, il est surpuissant mais se bloque parfois, il est un animal fragile et fort à la fois, il est Alliaume LEBLOND tout simplement ! La vérité est souvent là, devant lui, mais son insistance à ne pas être conscient de sa force, l'oblige à semer de doute son parcours de champion. Je le devine vainqueur d'une grande et belle épreuve, lui se demande quand il pourra en gagner une petite ! Alliaume est sans doute aux portes du professionnalisme, il ne lui reste qu'à franchir la porte de l'assurance ...J'aime beaucoup ce garçon, je connais ses qualités, je me suis permis de lui poser des questions précises pour le sonder au plus profond de lui. Il a répondu comme il pédale, avec beaucoup de talent.

1° Après ta première saison parmi l'élite amateur et avec le recul nécessaire, qu'en tires-tu comme enseignements ?

Il faut que je pense à moi. L'an passé, je n'ai pas su m'imposer. Je m'étais caché derrière les autres pour m'ôter la pression.

2° Cette saison 2012 débute gentiment, ta 5ème place à la "Vienne Classic" montre que tu es prêt. Comment l'as tu vécu ?

Beaucoup de soucis dans la première partie, puis petit à petit j'ai ressenti de bonnes sensations. Je n'ai pas osé suivre ceux qui monteront sur le podium, par peur de faire des efforts prématurés. Je regrette, j'avais les moyens de faire mieux.

3° Actuellement que fais-tu à part du vélo ?

Rien. J'ai décidé de me consacrer pleinement à mon sport pendant deux ou trois ans. Si je ne passe pas pro, je reprendrais mes études. De toute façon, un BAC + 5 pour finir dans un bureau, ce n'est pas mon truc et puis je ne veux pas avoir de regrets, alors je me donne à fonds.

4° On dit souvent qu'un sportif doit être bien entouré, comment ça se passe pour toi ?

Je suis très bien entouré. Ma famille, mes amis, mon entraineur, tous me soutienne pour que j'atteigne mes objectifs. 

5° Si tu avais un choix à faire, aimerais-tu passer pro rapidement ou préfères-tu prendre ton temps ?

Le plus tôt possible, enfin dés que j'aurais le niveau pour ça !

6° 20 ans, c'est l'age d'Arnaud DEMARE ! Que t'inspires son entrée tonitruante chez les pros ?

Admiratif ! On aimerait tous être à sa place.

 

            Le geste du vainqueur, c'est le déclic attendu.

7° Crois-tu que le dopage a régressé depuis les tristes années de "l'affaire Festina" ?

Je ne sais pas si celà s'est arrangé. On dirait bien que les coureurs souffrent plus qu'avant dans les derniers kilomètres, mais il y en a encore qui se font prendre...

8° Suspendu un an pour avoir oublié de communiquer sa situation géographique, comme Yoann Offredo, que penses-tu de ça ?

C'est un peu démesuré. Il faudrait peut-être penser à de fortes amendes pour les amener à respecter les règles. Je pense que ce serait mieux. Priver de vélo pendant un an, un coureur qui finalement n'est pas dopé, c'est cher payé !

9° L'AS Marcoussis et la catégorie junior, ça te manque un peu ?

Bien sûr, je n'oublierai jamais. Ce fut une année merveilleuse. Je pense encore à un certain bar du côté de Chablis pendant le stage ...

10° Comment vois-tu ton avenir ?

J'espère trouver la confiance et le chemin de la victoire. Je veux progresser suffisamment pour mériter de passer pro.

Alliaume LEBLOND va bientôt gagner, je le sens. Il ne lui manque qu'une petite étincelle minuscule que lui seul peut apprivoiser. Un moment choisi, une attaque, un regard devant sans se retourner et le môme de l'essonne saisira sa chance. Cette chance est à portée de ses coups de pédales prometteurs. Une victoire l'amènerait à brûler ses doutes à grandes flammes. C'est tout le mal que je lui souhaite.

BENJAMIN PASCUAL IS BACK

 

En 2010, Benjamin PASCUAL avait disparu de la circulation ...

Le SCO Dijon son club, fondait pourtant quelques espoirs sur ce jeune homme qui il faut bien le dire dégageait beaucoup de force et de puissance avant que sa santé ou plutôt ses genoux ne l'empêchent de poursuivre une progression régulière. Il a obtenu des résultats encourageants sur les épreuves élites du calendrier 2009 et s'est mis au service de l'équipe chaque fois que l'occasion s'est présentée alors si aujourd'hui Benjamin est de retour on peut dire qu'il l'a bien mérité.

 

Le sourire retrouvé de Benjamin Pascual.

 

2011 vient à peine de commencer et déja deux victoires au compteur en 2ème caté ! La seconde à Chablis, la ville du vin, sans doute l'effet prémonitoire d'une saison grand cru. Pour une remise en route, il ne pouvait guère espérer mieux, son come-back dans l'équipe DN1 parait imminent. Benjamin PASCUAL est né le 11 décembre 1988 à Autun en Saône et Loire, là où encore aujourd'hui il se plait à faire des ballades à vélo, le Morvan étant devenu une vraie passion pour lui. Ses débuts à la compétition furent presque tardifs, en 2003 chez les cadets, comme ça pour le "fun", il épouse les idées du PAC Avallon cher à Jean JAROUSSE et Gérard BEZOUT à l'époque. Il commence à comprendre chez les juniors que le cyclisme deviendra quoi qu'il arrive, un pan de mur important de sa vie. Ce fan de cinéma et de voitures de sport devient de plus en plus assidu à l'entraînement, il recherche un maximum d'infos pour progresser et son arrivée chez les 1ère catégorie le pousse à signer au SCO Dijon, la grosse structure de la région bourgogne, bien huilée sous la coupe du président Bernard MARY et de ses collaborateurs. A Dijon il y rencontre David HAN, aujourd'hui directeur sportif du VC Toucy mais encore coureur en 2009, Benjamin PASCUAL prend de la "caisse" et comprend vite ou est son intérêt.

"Je dois beaucoup à David HAN, lorsque je suis arrivé à Dijon il m'a bien aidé à m'adapter et m'a ouvert les yeux sur les courses élites" dit-il, il ajoute encore : "A présent je regrette que des garçons comme Jérémy DERANGERE et Olivier GRAMMAIRE aient pris leur retraite, ils étaient de sacré points d'appuis pour les jeunes".

 

"Equilibré" par sa petite amie Clotilde qui l'aide beaucoup dans la pratique de son sport, il trouve en elle un vrai secours quand la blessure, celle que tout sportif redoute, vient comme une catastrophe lui pourrir la saison 2010. Tout s'écroule, son rêve de haut niveau est suspendu aux mains de spécialistes en tous genres, ses genoux lui font mal, son âme aussi, l'espoir qu'il est, est en quête de miracle pour continuer son oeuvre ... Heureusement la médecine fait des miracles justement, Benjamin PASCUAL a repris la courbe ascensionnelle de ses performances et après quelques efforts supplémentaires il sera redevenu ce qu'il était avant ses malheurs, un moteur qui ne demande qu'à ronronner. De plus ce mec est sympa et il a du potentiel, c'était donc indispensable que le cyclisme le retrouve en pleine forme, nous aussi on est content de le retrouver. S'il y a une justice, nous attendons qu'elle lui offre de belles victoires comme cadeau de reconnaissance, un vrai pardon après avoir amputé sa carrière d'une saison entière, à 22 ans, rien n'est encore perdu.

Bonne route Benjamin.

LE DIJONNAIS NOUVEAU EST ARRIVE

 

Encore un ancien de l'AS MARCOUSSIS qui a dû s'expatrier pour trouver une équipe au niveau de ses espérances, Joce LEMPERRIERE a fait ses bagages pour la ville de la moutarde mais celle-ci lui monte au nez pour l'instant puisque le garçon est en délicatesse avec un genou et la mort dans l'âme a vu ses coéquipiers partir en stage sans lui. Il reprendra plus tard, la saison est longue, un peu de courage et beaucoup de volonté suffiront à son bonheur, ça tombe bien ces qualités là sont les siennes. Depuis sa chute à Paris-Connerré en octobre dernier, ce genou n'en finit pas de lui pourrir la vie et de le handicaper comme au Tour du Faso en novembre où il dût abandonner lors de la sixième étape alors qu'il commençait à retrouver ses "jambes". Espérons que le soleil venu la douleur partira comme elle est apparue...

En tous cas ce jeudi 4 février 2011, pour la présentation des équipes du SCO, Joce était bien là avec le team DN1 cher au président Mary et même si ses pensées étaient obstruées par ce contre temps fâcheux, il était satisfait de rejoindre un groupe et un staff de qualité. L'issue sera donc de se remettre au travail dés que la tendinite sera résorbée pour prouver à ses nouveaux partenaires qu'il vaut bien l'intérêt que le manager Romain MARY lui a porté. Bonne chance à toi Joce et bon courage parce que l'entraînement risque d'être "musclé" mais je sais que tu préfèreras ça à l'inactivité contrainte et forcée ...

Pendant ce temps, la saison a débuté sans le "Jocelyn sympa" du côté du pays basque, viendront ensuite et en parallèle les épreuves comptant pour les "plages vendéennes" ainsi que les traditionnels rendez-vous de la côte d'azur afin de parachever la préparation de chacun et surtout de ceux qui ont eu beaucoup de peines à aligner les kilomètres. Le véritable coup d'envoi reste néanmoins le mois de mars avec des courses qui "parlent" comme Paris-Evreux, Paris-Troyes, Troyes-Dijon et la suite habituelle. La saison sera longue, les coursiers qui ont eu quelques soucis cet hiver peuvent garder le moral, d'ici l'automne et le mois d'octobre annonçant la classique Paris-Connerré entre autres, la vérité peut changer et les forces vives d'aujourd'hui ne seront peut-être pas celles de demain sauf pour les "extra terrestres" bien entendu et je sais qu'il y en a, il y en a même qui se transfuse eux mêmes (actualité récente) mais ceux-là n'ont rien à faire dans le monde des sportifs, alors bonne saison à tous les coureurs sains et pour les autres ... arrêtez le massacre et rentrez chez vous !

L'AVENIR C'EST ALLIAUME LEBLOND

 

 

Vainqueur d'étape au circuit icaunais.

                                                   En 2010, Alliaume LEBLOND était venu à l'AS MARCOUSSIS pour évoluer sereinement et continuer sa progression, ce qui devait l'amener à intégrer la DN2 du club petit à petit et celà s'est passé comme ça, de façon simple ... Peut-être avions-nous là entre nos mains le champion de demain, mais si l'arrêt de la division nationale laissant partir ce gamin au grand talent est difficile à admettre, nous nous consolons en pensant que la destination d'Auber 93 aux côté de ses "potes" Florian DELAGNEAU et Benoit PINTO lui ouvrira les bonnes portes. Alliaume LEBLOND n'a pas son pareil et sous ses airs de grand timide il a déjà compris que pour réussir il fallait travailler et se servir de son cerveau autant que de ses jambes, ce qui constitue un atout énorme lorsque le niveau de compétition s'élève. En route pour l'avenir, Alliaume a répondu sincèrement à cinq questions, délicatement et sans tricherie comme le laisse apprécier sa façon dêtre.

                             1° Regrettes-tu le retrait de l'équipe DN2 de l'AS MARCOUSSIS ?

Bien sûr je regrette, je n'étais pas venu pour rester une seule saison de junior ...J'espèrais continuer au sein de l'équipe au moins lors de ma première année espoirs. Le peu de courses auxquelles j'ai participé avec les coureurs DN resteront comme une bonne expérience, je préfèrais d'ailleurs courir avec eux car sur les épreuves de 2 ou 3ème catégorie je me sentais un peu seul lorsque Florian n'était pas là. J'aurais aussi souhaité passé une saison entière avec Didier LEMOINE que j'apprécie beaucoup. (merci ça me touche)

2°Que retiendras-tu de ta saison 2010 ?

Je retiendrais de cette saison un super stage avec Marcoussis dans un trou perdu à Nitry dans l'yonne avec un encadrement extra et une super ambiance. Je n'oublierais jamais les échappées avec mon p'tit "chinois" (Florian DELAGNEAU) notamment à la Bernaudeau juniors et au tour de  Guadeloupe et encore ma fringale avec le maillot jaune sur les épaules au circuit icaunais, ma première élite à Gommegnies dans le nord où jétais devant et les championnats de France.

3° Je pense que le CM Auber 93 est la meilleure destination pour toi, qu'en penses-tu ?

Le CM Auber 93 est le seul club de ce niveau en ile de France, donc je pense moi aussi que c'est la meilleure destination. L'ambiance a l'air bonne et les anciens donnent de bons conseils au vu du week-end que je viens de passer avec eux.

 

4°Quelles sont tes ambitions pour les années à venir ?

 

Dans un premier temps je souhaite apprendre à mieux courir car je pense faire encore quelques erreurs. Je dépense un peu trop d'énergie inutile mais j'espère prendre de la "caisse" car je sais que les premiers mois seront difficiles pour soutenir les week-end chargés que l'on va me proposer.

 

5° Penses-tu qu'un jour tu seras pro ?

Passer pro oui ce serait une grande satisfaction et c'est ce dont je rêve depuis mes débuts. Je sais bien que beaucoup y aspire et je ne me fais pas trop d'illusions non plus  c'est pourquoi je vais d'abord passer mon BAC.

 

Voilà, Alliaume LEBLOND est en marche vers son destin, celui d'un gosse plein de rêves et qui a manifestement de gros moyens pour parvenir un jour à les réaliser. Il a en lui cette force tranquille qui transparait assez franchement lorsque l'on croise son regard, un moteur de grosse cylindrée, une attitude intelligente et loyale qui devrait l'emmener sans trop d'encombre vers le très haut niveau.

Je l'avais remarqué pour la première fois lorsqu'il évoluait en cadet 1 à puiselet du côté de Nemours. Je m'étais senti obligé de prononcer cette phrase à un ami qui regardait la course avec moi :"C'est qui lui ?" C'est LEBLOND Alliaume de Montgeron me répondit l'ami ! et je surenchérissais par un: "Celui là si les petits cochons ne le mangent pas" ....

Je ne croyais pas si bien dire ! Aujourd'hui la vérité est là, Alliaume LEBLOND doit et va faire parler de lui dans les prochaines années, je suis prêt à le parier.

 

 

Alliaume LEBLOND sous les couleurs du comité d'ile de France.

MICKAEL DUPUIS COURT TOUJOURS...

 

Avec son palmarès cycliste  fleuri de plus de cent victoires toutes catégories confondues, Mickael DUPUIS le bourguignon de Sens n'a pas fini son histoire d'amour avec le sport.A 32 ans, "Mika" rêve d'autres défis, d'autres montées d'adrénaline et celui qui en guise de fin de carrière a pris la 6ème place de Paris-Auxerre 2008 voit en la course à pied un moyen différent de s'exprimer.

 

 

Ses joutes nationales lorsqu'il était cadet sous le maillot du VC SENS tout en faisant les beaux jours de Michel ROYER alors sélectionneur des jeunes au comité de bourgogne, sa médaille d'argent aux championnats de France juniors contre la montre par équipes aux côtés de David DEREPAS et Frédéric FINOT, sa seconde place d'un challenge national à Ussel en corrèze et aussi et surtout son bonheur de porter le maillot de l'équipe de France en juniors également sont autant de fleurons que ce garçon sympa et attachant ne doit à personne d'autres qu'à lui et à son courage.

 

Il portera les couleurs de l'ASPTT DIJON lorsqu'après les juniors il franchit le palier de la série nationale avant de revenir à Sens quand la ville icaunaise prit gout au niveau supérieur en 1999 ou j'ai eu la chance de le diriger jusqu'à 2002, puis il me suivit au GUIDON CHALETTOIS de 2003 à 2006 avant d'arrêter une première fois pour voir "grandir" les palmiers de la réunion.

Après un retour en 2008 donc dans le club de ses débuts le VC SENS et quelques nouveaux succès et places d'honneurs acquises en 2ème caté, il était donc primordial que Mickael DUPUIS trouve autre chose pourqu'il savoure la vie à la hauteur de ses envies devenues de plus en plus diversifiées...

 

La course à pied, la plongée, le trail et ce n'est probablement pas tout car "Mika" s'est rendu compte que les années passaient sans l'attendre et qu'il fallait sans doute prendre un maximum de plaisir pendant qu'il était encore temps...

2009 fut le début d'une nouvelle vie sportive, d'une nouvelle vie tout court peut-être... vainqueur de deux épreuves sur route sur 12 et 16 kms, vainqueur de la coupe de l'yonne de la course sur route, deuxième de la coupe de l'yonne de trail, il participe à la "6000 D" à La Plagne soit 65 kms en 9 h !!

Il participe aussi au marathon de Paris qu'il trace en moins de 3 heures et puis à l'ultra trail de la réunion 150 kms avec 9200 m de dénivellé que malheureusement pour lui une chute et un doigt cassé l'empêche de mener à son terme.Peu importe, en 2010 ce sera l'un de ses objectifs principaux parmis d'autres surement plus originaux les uns que les autres mais la vérité c'est que même si aujourd'hui celà s'effectue sans vélo, Mickael DUPUIS court toujours...






<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 Suivant > Fin >>


Page 5 de 6