ALNA BURATO UNE BELLE IMAGE DU VELO
28/02/2017
LE GRAAL DE JEROME GREVIN
24/11/2016
LEON DE MAI
18/05/2016
ROMAN BONA, LE PLAISIR D’ÊTRE LA
02/05/2016
LOLO LA JOUE EN SOLO
03/04/2016
LE FRISSON D'UN ALBUM POUR VICTORIA
03/03/2016
LAURE BOUTELOUP L'A FAIT !
10/01/2016
SANA, LA FILLE D'EN BAS...
25/11/2015
LE MOME DU BATACLAN
16/11/2015
LE SIECLE DU MENSONGE
20/05/2015
LE COUP DE GUEULE DU FLEUVE ROUGE
01/02/2015
ENCORE UNE YEAR
26/12/2014
UN JOUR PEUT-ETRE ...ELLIE CROQUISON
25/05/2014
ROMAIN BACON A TOUT COMPRIS
02/04/2014
SOTCHI LA HONTE
16/02/2014
S Q Y, AU BONHEUR DE JEFF
20/01/2014
GUILLAUME JUDAS, LE TALENT N'A PAS D'AGE
09/09/2013
L'EXIL DE VINCENT GIRARDIN
26/05/2013
LA PASSION SELON KELLY GAMBIER
12/05/2013
ANTOINE GORICHON MERITAIT BIEN CA !
23/04/2013
LA MARCHE D'ELO
05/04/2013
VICTOR ...UN AUTRE LEBLOND !
08/08/2012
DAVID BOUILLAUX, LA VIE CONTINUE ...
03/06/2012
NOM : LEBLOND PRENOM : ALLIAUME
03/04/2012
BENJAMIN PASCUAL IS BACK
16/03/2011
LE DIJONNAIS NOUVEAU EST ARRIVE
09/02/2011
L'AVENIR C'EST ALLIAUME LEBLOND
29/09/2010
MICKAEL DUPUIS COURT TOUJOURS...
07/02/2010
ADRIEN GUILLONNET LE DEBUTANT
08/06/2009
REMY GAUTHIER:DU RAP A LA POLICE
27/04/2009
BARBARA FONSECA CONJUGUE LE CYCLISME AU FEMININ
02/04/2009
CLEMENT + DAMIEN = MAS
31/03/2009
CHRISTIAN MOLLET: LA GINGUETTE VA FERMER SES VOLETS
12/03/2009


LA MARCHE D'ELO

 

3ème manche de la coupe de FRANCE féminines :

A 23 ans, Elodie HEGOBURU remporte son plus beau succès, en haut du Mont Pujols.

 

Elle porte les couleurs de l'équipe cycliste d'Auber 93, version féminine. Dans ce contexte là, en division nationale, le comité d'ile de France compte trois autres formations (Villeneneuve la garenne, Epinay et Puteaux). Ce dimanche 31 mars 2013, à Pujols, dans les profondeurs de l'hexagone, la petite seine et marnaise (elle réside à Bailly-Romainvilliers) a remporté la plus belle victoire de sa carrière. Lors de cette troisième manche de coupe de France, elle était l'une des pièces protégées du groupe francilien. Ses coéquipières ont fait un excellent travail et elle a fait le sien, il consistait à décrocher la lune, en remportant son premier succès à ce niveau de compétition. En constant "perfectionnement" depuis trois ans, elle est désormais conviée en équipe de France, comme dernièrement à Cittiglio en Italie, pour le trophée Alfredo Binda, épreuve de coupe du monde. Elle a trouvé là bas des conditions atmosphériques plutôt difficiles. Courageuse, elle a beaucoup souffert du froid, mais a tout de même rallier l'arrivée à la 57ème place. Elle adorerait briller au niveau international, et si sa progression se confirme, on pourrait la voir "optimiser" le maillot bleu blanc rouge assez rapidement. Elodie est plongée dans le milieu cycliste depuis longtemps. Son père Gilles avant elle, et ses petites soeurs Manon (à Auber elle aussi) et Elise aujourd'hui, sont sur la même longueur d'ondes, sculptés dans l'ambiance de la compétition. Si on ajoute à celà, que son ami Erwan Lollierou a passé plus de dix ans à côtoyer le milieu élite amateur, on peut comprendre que la route d'Elodie est toute tracée. C'est un sacré plus dans une carrière sportive, puisque dans les inévitables mauvais jours, elle pourra compter naturellement sur ses proches. Elle pourra également compter sur ses coéquipîères à propos desquelles elle ne tarit pas d'éloges : "Je les aime toutes, nous passons de supers moments ensemble !" Elo a compris que l'amitié entres elles était un moteur important de sa réussite. Le team national féminin d'Auber 93 comprend neuf filles. Pour faire plaisir à Elodie la partageuse, voici l'effectif complet :

 

 L'équipe féminine d'Auber 93. En haut de gauche à droite : Jean-Baptiste Souquet (encadrement), Natacha DEVILLE, Roxane FOURNIER, Manon HEGOBURU, Steffi JAMONEAU, Alna BURATO et Guy GALLOPIN (encadrement). En bas, de gauche à droite : Mélodie LESUEUR, Elodie HEGOBURU, Noeline DELBOVE et Marine JACQUES.

 

Jusqu'à la fin de saison, toutes ces jolies filles continueront à guerroyer sur les épreuves de coupe de France. L'objectif de la victoire collective est tout à fait abordable, puisque au jour d'aujourd'hui, les jeunes cyclistes pointent dans le haut du classement. Le 17 avril prochain, c'est un monument du cyclisme masculin qui se pointera sous les roues des demoiselles, la flèche wallonne ! Nul doute qu'Elodie Hégoburu et ses copines feront le maximum afin de tenter de franchir un nouveau palier. Ce palier n'est pas une terre inaccessible, Elo le sait, elle ne rêve que de ça ! Son succès de Pâques, c'est comme une récompense à un travail permanent, une quête du Graal ! La coupe de France lui réussit plutôt bien, puisque déjà à Chambéry, lors de la première manche, elle avait escaladé le podium par la face nord, jusqu'à la troisième marche. Cette fois, elle s'est hissée tout en haut, sa place préférée, celle qu'elle a su mériter.

VICTOR ...UN AUTRE LEBLOND !

 

Dans le petit monde du cyclisme francilien, Alliaume LEBLOND 20 ans, est connu comme le loup blanc. Aux avants postes depuis le début de la saison, le coureur élite du CM Aubervilliers 93, va devenir stagiaire pro ces prochains jours, en participant probablement au Tour du Poitou Charentes, avec l'équipe Bigmat-Auber chère à Stéphane Javalet. Souhaitons-lui bonne chance ! Sous les couleurs vertes et blanches de l'AS Corbeil-Essonnes, Victor, plus tardif, compte ses jours à l'étage du dessous. En effet, l'an prochain, il sera lui aussi en première ! Pour l'instant, chaque dimanche, il use les coureurs de 2ème caté les plus attentistes et les moins téméraires. Son tempérament de baroudeur et d'attaquant dynamite tous les pelotons désireux de se la jouer tranquille. Victor LEBLOND est le frère ainé d'Alliaume. Il est né le 10 janvier 1990 à Ris Orangis, sur ses terres de l'essonne qu'il n'a jamais quitté. A 22 ans, le garçon progresse énormément et peut-être tout simplement prend-il  conscience de son véritable niveau.

 

Victor LEBLOND, vainqueur à Ménil sur oger .

A ses débuts, en 1999, portant le maillot su SCA 2000 Evry, le petit bonhomme n'était qu'un gosse en cours de récréation. Il fera toujours de son sport un amusement avant tout. A Montgeron-Vigneux jusqu'en 2010, puis à Corbeil depuis l'an passé, ce sera pareil, sauf qu'aujourd'hui le regard des autres a changé !

 Si son objectif premier pour les deux années à venir est de se faire plaisir avec une bande de copains sur les courses du week-end, on sent bien que l'ambition éxiste derrière son air de ne pas en parler. Pourtant, quelques fois, il lâche une phrase qui résume son état d'esprit -"J'aimerais faire au moins deux ans en première, histoire de voir jusqu'où je peux aller ...et pourquoi pas taquiner le frangin s'il ne passe pas pro maintenant !"

En BTS MUC (management unité commerciale), Victor va entamer sa dernière année à la rentrée, en alternance avec le terrain, chez Décathlon. Amateur et admirateur d'animaux, jusqu'à les épier et les prendre en photo en forêt de Fontainebleau notamment. Il partage cette deuxième passion avec son père, le grand Yvon. Victor avoue ne pas avoir d'idole dans son sport, mais il suit les résultats deTony Gallopin et Jérémy Galland, essoniens comme lui, et coureurs cyclistes professionnels plutôt respectables.

Il y a quelques jours, la vie de Victor LEBLOND s'est ensoleillée dans les vignes de Mesnil sur oger. Sans la traquer, mais en l'attendant avec impatience, il a enfin démasqué la victoire de ses bras levés au ciel. Des bouteilles de champagne accumulées sur la chaussée lors de la remise des prix. Un bonheur partagé avec ses potes Vincent Girardin et Damien Leguay, aussi heureux que lui. Le plaisir, Victor l'a croisé ce jour là. Quelque chose me dit que Victor LEBLOND va bientôt refaire parler de lui ...

Le garçon ne se prend pas la tête, mais il aime le vélo. Il ne se la raconte pas, mais il agite le peloton. Il sera temps d'aller prendre des photos d'animaux sauvages en octobre prochain ou peut-être en novembre... D'ici là, continue de t'amuser, c'est bien aussi comme ça !

 

 

 

DAVID BOUILLAUX, LA VIE CONTINUE ...

 

David Bouillaux.

J'ai bien connu David, le gamin sympa de la fin des années 90. Un garçon saisi d'un brin de timidité, un coureur sans artifice ni prétention, mais sans doute plus talentueux qu'il ne savait le montrer. David Bouillaux, le breton adopté par obligation, par une seine et marne moins typique et certainement peu sympathique à son goût de l'époque. Né à Rennes, le 17 novembre 1981, David a débarqué un jour ... sur le "port" de Nemours ! En 1998, il débute comme junior à l'US Nemours-St Pierre et petit à petit, au prix d'une lente mais sûre progression, il atteint un niveau intéressant. Il participe avec les espoirs, au Paris-Tours de la catégorie. Sélectionné pour l'occasion en équipe d'Ile de France, il y cotoie Benoit Sinner et Renaud Pioline notamment. La route est longue et dure, mais ses résultats restent encourageants.

                                Sa petite amie, la jolie Laetitia, l'aide à supporter les moments difficiles et lui, il regarde devant, fier et heureux. Le plaisir est là, à portée de mains, il ne le rejète pas ! Le mercredi 4 avril 2001, sa vie et celle d'autres jeunes cyclistes, bascule en même temps qu'un véhicule fou et percutant. A l'entrainement avec son club, un après-midi de printemps, les gosses ont la malchance de croiser une voiture incontrôlée, qui envoie valdinguer le peloton et par la même occasion, la jeunesse de ses amis. David est choqué ! Depuis, rien n'est pareil, il veut s'acquitter du meilleur et ne pas s'occuper du pire, il trouve la vie trop courte, la mort trop curieuse. L'image de copains et copines qui s'envolent ... c'est le tournant de son existence. Il reprend le vélo comme un besoin, comme une thérapie, en 2010 il repart au plus bas de l'échelle. Sous les couleurs du VC Fontainebleau, avec une licence de série départementale dans son portefeuille, il veut refaire le chemin à l'envers.

Laetitia est partie, elle l'a foudroyé ! Après 12 ans de partage, ce n'est pas facile de se reconstruire, mais il se bat. L'appart vendu, le retour chez papa et maman, la lumière du jour qui devient moins claire et moins évidente à supporter. A 29 ans, l'envie d'exister quoi qu'il arrive prend le dessus. Et puis les plus malchanceux du 4 avril 2001 ont vécu bien pire ...alors il faut relativiser  !

 

 Depuis 8 ans, il bosse au journal "auto plus" en tant que cadre, il est content de pouvoir ainsi cotoyer le milieu de sa seconde passion, la voiture. Dernièrement, il s'est même fait un vrai plaisir, il a acheté un petit bolide avec son frère ! Malgré celà, le vélo reste en tête de ses priorités. Depuis deux ans, il roule tous les soirs, parfois le mercredi après-midi, il accède à la première catégorie après avoir notamment remporté le tour du val d'oise l'an passé. Cette saison, dans la nouvelle équipe du CS Dammarie de José Gouère, il est content de son sort. Il cotoie un coureur de la trempe de Samuel Plouhinec, ex-pro, il fait de belles courses et même récemment où il agita ses gambettes en guadeloupe, pour un joli voyage. La première catégorie est celle dont il rêvait. David espère en gagner une belle, il est convaincu qu'il peut le faire, il est d'ailleurs très souvent dans le top 20. Il s'est même classé 3ème à Poilly ou encore 4ème à Cloyes sur le loir. La vie de famille le poursuit, ses parents toujours présents dans les bons et les mauvais moments, son frère dont il se sent très proche et puis deux ou trois amis sur lesquels il peut s'appuyer, c'est tout ce qui compte réellement pour lui : "Je n'ai pas le droit de me plaindre ! " Pourtant on ressent comme une pointe d'amertume, car l'échec de son duo avec Laetitia est encré au plus profond de lui. L'avenir de David Bouillaux est comme il le dessine : "Je me vois continuer comme ça, avec en plus une nouvelle copine avec qui je formerai une famille".

La famille encore et toujours la famille ... Aujourd'hui, David Bouillaux connait presque le meilleur, après avoir échappé à un destin caressé par la détresse de l'accident. Il a vu la souffrance autour de lui, il s'est surpris à revoir la scène tragique s'agiter dans ses pires cauchemars, puis il a vaincu ses nuits de réflexion. Comme le soleil semble revenu, David Bouillaux a besoin de briller lui aussi. Le chemin parcouru est énorme, mais celui qui se dresse devant lui est probablement très beau ...

Bonne chance David.

 

NOM : LEBLOND PRENOM : ALLIAUME

 

20 ans, c'est l'age des rêves les plus fous. 20 ans, c'est le moment de grandir tout en s'appliquant à apprendre encore. 20 ans, c'est le passage idéal pour faire pencher l'avenir du bon côté de la balance. 20 ans, ce sera bientôt l'age d'Alliaume LEBLOND ! Nous l'avions laissé à l'orée de la saison 2011, sa première parmi l'élite amateur. Depuis, il a brillé, il a souffert, il a levé la tête, il a courbé l'échine aussi. Il a compris certaines choses, tout ce qui doit lui permettre d'aller cueillir au plus vite, les fruits de son travail acharné. Ses objectifs n'ont pas changé, ses doutes restent réels, mais sa classe respire toujours les grands espaces. 5ème dimanche dernier lors de la "Vienne Classic", ouvrant le bal des manches de la coupe de France DN2, le jeune espoir francilien a montré sa bonne forme. Alliaume LEBLOND aspire à de grandes fresques multicolores. Il est patient mais s'impatiente parfois, il est calme mais s'énerve parfois, il est déterminé mais se perd parfois, il est surpuissant mais se bloque parfois, il est un animal fragile et fort à la fois, il est Alliaume LEBLOND tout simplement ! La vérité est souvent là, devant lui, mais son insistance à ne pas être conscient de sa force, l'oblige à semer de doute son parcours de champion. Je le devine vainqueur d'une grande et belle épreuve, lui se demande quand il pourra en gagner une petite ! Alliaume est sans doute aux portes du professionnalisme, il ne lui reste qu'à franchir la porte de l'assurance ...J'aime beaucoup ce garçon, je connais ses qualités, je me suis permis de lui poser des questions précises pour le sonder au plus profond de lui. Il a répondu comme il pédale, avec beaucoup de talent.

1° Après ta première saison parmi l'élite amateur et avec le recul nécessaire, qu'en tires-tu comme enseignements ?

Il faut que je pense à moi. L'an passé, je n'ai pas su m'imposer. Je m'étais caché derrière les autres pour m'ôter la pression.

2° Cette saison 2012 débute gentiment, ta 5ème place à la "Vienne Classic" montre que tu es prêt. Comment l'as tu vécu ?

Beaucoup de soucis dans la première partie, puis petit à petit j'ai ressenti de bonnes sensations. Je n'ai pas osé suivre ceux qui monteront sur le podium, par peur de faire des efforts prématurés. Je regrette, j'avais les moyens de faire mieux.

3° Actuellement que fais-tu à part du vélo ?

Rien. J'ai décidé de me consacrer pleinement à mon sport pendant deux ou trois ans. Si je ne passe pas pro, je reprendrais mes études. De toute façon, un BAC + 5 pour finir dans un bureau, ce n'est pas mon truc et puis je ne veux pas avoir de regrets, alors je me donne à fonds.

4° On dit souvent qu'un sportif doit être bien entouré, comment ça se passe pour toi ?

Je suis très bien entouré. Ma famille, mes amis, mon entraineur, tous me soutienne pour que j'atteigne mes objectifs. 

5° Si tu avais un choix à faire, aimerais-tu passer pro rapidement ou préfères-tu prendre ton temps ?

Le plus tôt possible, enfin dés que j'aurais le niveau pour ça !

6° 20 ans, c'est l'age d'Arnaud DEMARE ! Que t'inspires son entrée tonitruante chez les pros ?

Admiratif ! On aimerait tous être à sa place.

 

            Le geste du vainqueur, c'est le déclic attendu.

7° Crois-tu que le dopage a régressé depuis les tristes années de "l'affaire Festina" ?

Je ne sais pas si celà s'est arrangé. On dirait bien que les coureurs souffrent plus qu'avant dans les derniers kilomètres, mais il y en a encore qui se font prendre...

8° Suspendu un an pour avoir oublié de communiquer sa situation géographique, comme Yoann Offredo, que penses-tu de ça ?

C'est un peu démesuré. Il faudrait peut-être penser à de fortes amendes pour les amener à respecter les règles. Je pense que ce serait mieux. Priver de vélo pendant un an, un coureur qui finalement n'est pas dopé, c'est cher payé !

9° L'AS Marcoussis et la catégorie junior, ça te manque un peu ?

Bien sûr, je n'oublierai jamais. Ce fut une année merveilleuse. Je pense encore à un certain bar du côté de Chablis pendant le stage ...

10° Comment vois-tu ton avenir ?

J'espère trouver la confiance et le chemin de la victoire. Je veux progresser suffisamment pour mériter de passer pro.

Alliaume LEBLOND va bientôt gagner, je le sens. Il ne lui manque qu'une petite étincelle minuscule que lui seul peut apprivoiser. Un moment choisi, une attaque, un regard devant sans se retourner et le môme de l'essonne saisira sa chance. Cette chance est à portée de ses coups de pédales prometteurs. Une victoire l'amènerait à brûler ses doutes à grandes flammes. C'est tout le mal que je lui souhaite.

BENJAMIN PASCUAL IS BACK

 

En 2010, Benjamin PASCUAL avait disparu de la circulation ...

Le SCO Dijon son club, fondait pourtant quelques espoirs sur ce jeune homme qui il faut bien le dire dégageait beaucoup de force et de puissance avant que sa santé ou plutôt ses genoux ne l'empêchent de poursuivre une progression régulière. Il a obtenu des résultats encourageants sur les épreuves élites du calendrier 2009 et s'est mis au service de l'équipe chaque fois que l'occasion s'est présentée alors si aujourd'hui Benjamin est de retour on peut dire qu'il l'a bien mérité.

 

Le sourire retrouvé de Benjamin Pascual.

 

2011 vient à peine de commencer et déja deux victoires au compteur en 2ème caté ! La seconde à Chablis, la ville du vin, sans doute l'effet prémonitoire d'une saison grand cru. Pour une remise en route, il ne pouvait guère espérer mieux, son come-back dans l'équipe DN1 parait imminent. Benjamin PASCUAL est né le 11 décembre 1988 à Autun en Saône et Loire, là où encore aujourd'hui il se plait à faire des ballades à vélo, le Morvan étant devenu une vraie passion pour lui. Ses débuts à la compétition furent presque tardifs, en 2003 chez les cadets, comme ça pour le "fun", il épouse les idées du PAC Avallon cher à Jean JAROUSSE et Gérard BEZOUT à l'époque. Il commence à comprendre chez les juniors que le cyclisme deviendra quoi qu'il arrive, un pan de mur important de sa vie. Ce fan de cinéma et de voitures de sport devient de plus en plus assidu à l'entraînement, il recherche un maximum d'infos pour progresser et son arrivée chez les 1ère catégorie le pousse à signer au SCO Dijon, la grosse structure de la région bourgogne, bien huilée sous la coupe du président Bernard MARY et de ses collaborateurs. A Dijon il y rencontre David HAN, aujourd'hui directeur sportif du VC Toucy mais encore coureur en 2009, Benjamin PASCUAL prend de la "caisse" et comprend vite ou est son intérêt.

"Je dois beaucoup à David HAN, lorsque je suis arrivé à Dijon il m'a bien aidé à m'adapter et m'a ouvert les yeux sur les courses élites" dit-il, il ajoute encore : "A présent je regrette que des garçons comme Jérémy DERANGERE et Olivier GRAMMAIRE aient pris leur retraite, ils étaient de sacré points d'appuis pour les jeunes".

 

"Equilibré" par sa petite amie Clotilde qui l'aide beaucoup dans la pratique de son sport, il trouve en elle un vrai secours quand la blessure, celle que tout sportif redoute, vient comme une catastrophe lui pourrir la saison 2010. Tout s'écroule, son rêve de haut niveau est suspendu aux mains de spécialistes en tous genres, ses genoux lui font mal, son âme aussi, l'espoir qu'il est, est en quête de miracle pour continuer son oeuvre ... Heureusement la médecine fait des miracles justement, Benjamin PASCUAL a repris la courbe ascensionnelle de ses performances et après quelques efforts supplémentaires il sera redevenu ce qu'il était avant ses malheurs, un moteur qui ne demande qu'à ronronner. De plus ce mec est sympa et il a du potentiel, c'était donc indispensable que le cyclisme le retrouve en pleine forme, nous aussi on est content de le retrouver. S'il y a une justice, nous attendons qu'elle lui offre de belles victoires comme cadeau de reconnaissance, un vrai pardon après avoir amputé sa carrière d'une saison entière, à 22 ans, rien n'est encore perdu.

Bonne route Benjamin.






<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>


Page 5 de 7