EUGENE RICHARDOT AU NOM DU NOUVEAU TOUCY

 

Le VC TOUCY 2016 offre la particularité de n'avoir recueilli en son sein, que des mômes, souvent d'à peine 20 ans, construisant une fois de plus, un énorme vivier pour l'avenir de ce club, parfois héroïque ces dernières années, alors que le président Philippe Gerbaut le protège du mieux qu'il peut. Parmi eux, la grande carcasse d'Eugène Richardot est reconnaissable de loin ! Son double mètre ou presque a du mal à se cacher, et ses potes font également le nécessaire pour qu'il ne passe pas inaperçu ...

Né le 13 juin 1996 à Bar sur aube, le jeune homme a quelques talents à faire valoir. Depuis l'age de 11 ans, et sous les couleurs de l'ASPTT Troyes, il en a gagné des courses dans les catégories jeunes. Suivi de près par l'ex pro Jimmy Delbove, presque sans s'en rendre compte, il a ainsi gravi les échelons qui mènent à l'élite amateur ! 

C'est en 2015 qu'il a rejoint les rangs du team poyaudin, celui ci étant pillé une fois encore de ses meilleurs éléments, par la force des choses, mais surtout par manque de moyens financiers pour atteindre les sommets. A 20 piges, on peut toutefois sans s'en soucier, rester en DN2 pour effectuer de bien belles épreuves. Alors depuis, Eugène en est l'un des chefs de file, représentant avantageusement les blancs et bleus : - Moi, je fais du vélo avant tout pour le plaisir. Après, j'aimerais bien tutoyer le plus haut niveau possible ! Il a de l'ambition le garçon de Loches sur ource ! Malgré son air bonhomme et sa dégaine à ne pas s'en faire, derrière son regard lointain, il y a une vague d'envie non retenue et non dissimulable. L'envie de bien faire dans son sport préféré bien sûr, mais aussi celle de réussir ses examens en juin prochain, pour obtenir un BTS "viti oeno" afin de prendre plus tard la succession de son père dans la fabrication du champagne.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur des vélos, vélo, plein air et nature

 

Mais avant de s'occuper de la qualité des bulles, il a devant lui quelques saisons à mettre en cave, et sans doute que son meilleur cru est à venir. Le grand athlète doit faire sa place à ce niveau de compétition, aux côtés de ses jeunes coéquipiers, et même si les portes ne s'ouvrent pas si facilement, Eugène Richardot ne se pose guère de questions : - Je vis au jour le jour !

Si l'ASPTT Troyes lui offrit la possibilité de s'exprimer chez les gosses, c'est bien évidemment le VC Toucy, fidèle à ses concepts de vie, qui va lui permettre de répondre présent aux sollicitations particulières que l'on doit s'imposer en division nationale 2. - Je me souviens de la victoire de Jérémy Cabot au tour de la manche l'an passé. C'était un super moment pour nous tous !

Sa mémoire s'est enrichie d'un autre moment inoubliable, plus personnel celui-ci : - Lors de la première étape du TNM Juniors, j'avais eu un incident mécanique. J'ai rebouché un trou énorme avant d'attaquer et de gagner en haut du mur de Clamecy ! 

Au fond, le vélo a une grande importance pour Eugène Richardot, même s'il vénère autant Sébastien Loeb que Thibaut Pinot, et même si la voiture sportive habite son esprit autant que la victoire du jeune coureur de la FDJ lors du dernier critérium international. Les années à venir seront certainement marquées par ce jeune garçon. En espérant qu'il sera libéré d'un poids important, comme l'obtention de son diplôme en juin, parallèlement à un jour inoubliable, celui de ses 20 ans !. 

VC TOUCY 2015 : NOUVEL HORIZON

Au mois d'aout dernier, nous en étions restés au fait que l'équipe DN2 continuerait son périple avec son coach habituel, David Han. Depuis, celui-ci a eu une opportunité de carrière qui ne se refuse pas. De cette évidence, il a donc cédé sa place à Rémy Deutsch, un jeune homme issu de la même "mouvance" de l'entrainement, à savoir la sphère populaire et très scientifique de Frédéric Grappe. David restera licencié au club, par respect pour une structure qui lui a permis de grandir depuis son arrivée en 2010, mais son métier sera désormais aux côtés de son maître ... à la FDJ ! Rémy quant à lui, possède sensiblement le même profil, ce qui permettra au président Philippe Gerbault de poursuivre cette belle aventure humaine, dans un shéma identique, basé sur l'esprit de groupe.                                                                                                

 Affaibli par le départ de son sponsor principal, "Elite restauration", mais soutenu entres autres, par le conseil général de l'Yonne, le club est quelque peu choqué. Le budget restera néanmoins suffisant pour garder le statut de la division nationale 2, ce qui est la moindre des choses, puisque le VC Toucy a terminé sur le podium (3ème) lors de l'exercice 2014 !  Le bouleversement vient également du fait que Jérémy Maison, le jeune et talentueux leader, a rejoint le CC Etupes en DN1, et que les frères Drujon, très impliqués dans la réussite et l'osmose de cette équipe, ont mis fin à leur carrière. 

 

 

                        Au bout de la route, un horizon nouveau.

 

L'arrivée de Victor Gousset (ex-CM Aubervilliers 93) et d'Antoine Bravard (ex-Team Peltrax) ne suffira probablement pas à compenser ces pertes immenses. Les jeunes loups Damien Gazut et Antoine Barré, issus des rangs juniors du club, ainsi que le troyen Eugène Richardot, seront des atouts supplémentaires certes, mais seront sans doute encore un peu tendres pour la prochaine saison.

 Heureusement, Adrien Guillonnet, Benjamin Pascual, Benoit Geoffroy, Geoffrey Corniau et Aurélien Lionnet sont restés, tout comme l'excellent cyclo crossman Luc Lutsen ! C'est comme un nouveau défi pour Rémy Deutsch, un objectif peut-être à revoir à la baisse dans un premier temps, et puis en phase ascendante par la suite. Pour le nouvel entraineur du groupe, les premières impressions sont bonnes. A 26 ans (il est né le 01/09/1988 à Strasbourg) il a tout à gagner en prenant en main cette structure bien huilée, en faisant progresser des jeunes espoirs en pleine évolution physique. Le garçon semble optimiste et c'est plutôt rassurant : - Je découvre le VC Toucy, et mon impression est très bonne. Je suis honoré de remplacer David, il a fait un excellent travail. L'ambiance est chaleureuse. David est pour l'instant toujours très impliqué afin de me permettre de prendre mes marques. Je le remercie pour ça. Je ressens un esprit d'équipe fort, c'est très important pour moi.

Il a raison Rémy Deutsch. Le président et ses amis font très bien le job et avec notre Jojo (Joël Coubriche) le mécano à la sensibilité bien placée, il risque de passer de bons moments de sport et d'amitié.

- J'ai envie de progresser moi-même, tout en faisant progresser chaque individualité. Je veux créer un environnement qui permette au groupe d'abord et à chacun ensuite, de s'épanouir dans la performance. Que le collectif (le staff et les coureurs) travaille dans ce sens, et les résultats suivront. Je ne suis pas seul. Nous devons y parvenir tous ensemble.

Il ne connait pas encore suffisamment ses garçons et le potentiel de chacun, mais il va bientôt comprendre qu'il a entre ses mains, un certain nombre de talents exploitables. Avec quelques années de moins, j'eusse aimé "contrôler" la gestion de cette équipe. Il doit déjà sentir qu'il n'a pas posé ses bagages dans un hôtel de passe, mais plutôt dans un endroit en paix avec les dieux du vélo. Le VC Toucy a encore la gnac, Rémy Deutsch est lui aussi dans cet esprit de conquête inachevée.

- Je ne connaissais personne avant d'arriver ici, sauf de réputation pour certains d'entres eux. Evidemment, ça va prendre un peu de temps pour connaitre tout le monde, mais c'est très intéressant. Tous ont l'air motivés pour tirer le groupe vers le haut. La vie d'une équipe dépend souvent de son chef, alors je crois que le VC Toucy a trouvé en Rémy Deutsch un partenaire sérieux pour parachever le boulot de David Han, à qui je souhaite de réussir dans son nouvel emploi, comme je souhaite à la DN2 de s'éclater autant en 2015, qu'elle a pu le faire en 2014.

 

ADRIEN GUILLONNET TROUVE SON CHEMIN

A Ancelle, terme de la seconde épreuve du week end du Champsaur dans les hautes alpes, Adrien Guillonnet du VC Toucy, a réglé ses comptes avec lui même. Vainqueur en solitaire après s'être extirpé au sommet de la dernière difficulté du jour, il a signé son premier succès en élites. Lui qui accumule les places d'honneur depuis le début de la saison, lui qui regarde autant le bien être de ses coéquipiers que le sien, il s'est frayé un chemin vers les récompenses. Il a enfin trouvé la victoire au bout de ses efforts. 3ème de Troyes-Dijon; 3ème du Grand prix de Monthléry; 3ème de la 1ère étape du tour la manche (4ème du général); 3ème de la seconde étape du challenge national espoirs; 3ème du tour du Lot et Garonne, pour les podiums !

Adrien Guillonnet (VC Toucy) a bien manoeuvré hier, avant de s’imposer à Ancelle, en solitaire.

 

Adrien GUILLONNET, les bras levés en pleine montagne, c'est son premier succès en élites.

Mais il a aussi participé à toutes les grandes courses de son équipe, parfois pour rendre service au dernier moment, afin de palier une absence, comme au tour de côte d'or, alors qu'il avait effectué une séance de 4 h 20 à l'entrainement la veille du départ ! Adrien Guillonnet aura 21 ans en fin d'année, et qui sait encore ou sa progression peut l'emmener ?

Avec Jérémy Maison, (2ème de la première épreuve du Champsaur), et avec Aurélien Lionnet, actuellement blessé, le VC Toucy tient là un beau trio de jeunesse. Adrien Guillonnet aime contribuer aux succès de ses copains, et c'est tout à son honneur quand on fait parti d'un groupe homogène.

Pourtant, il a sans doute compris aujourd'hui, que son succès personnel pouvait le rendre heureux aussi. J'avais cru cerner un signe de déception le jour de sa 6ème place au championnat de bourgogne après qu'il ait tout donné pour lutter contre le surnombre des coureurs du SCO Dijon. Par ce signe, je me suis dit que si il y avait une justice, la victoire lui sourirait un jour d'été. Voilà, c'est fait, et je pense que tous ceux qui le connaissent, savent aussi que c'est sacrément mérité. Mardi, Adrien et ses amis seront au départ du Grand Prix de Cours la ville, pour espérons le montrer le maillot blanc floqué "Elite restauration" encore à son avantage. Le jeune homme de Marcoussis a franchi un palier cette saison, celui de la prise de conscience de ses possibilités.

Maintenant, Adrien Guillonnet sait qu'il peut gagner, et c'est certainement un tournant pour la suite qu'il veut donner à son avenir sportif. 

 

JEREMY MAISON COMME UN VRAI LEADER

 TOUR DE COTE D'OR (Elite nationale) - du 11 au 13 juillet. 

 

                                                                                          COUP DE CHAPEAU ET GRAND BRAVO

 

Après avoir remporté le tout nouveau Villeneuve-Auxerre le week end dernier, Jérémy Maison a confirmé sa forme exceptionnelle du moment sur les routes de côte d'or. L'équipe du VC Toucy toute entière, a montré que décidemment, son niveau actuel n'a pas grand chose à envier à celui de la plupart des teams DN1 ! Suite à un samedi de rêve, qui a vu Benoit Drujon dompter un sprint massif du peloton le matin à Chatillon sur seine, alors que son frère Mathieu, en force, sur les hauteurs d'Alise-Ste-Reine, se propulsait lui aussi devant en fin d'après-midi ! Cerise sur le gâteau, Jérémy endossait le maillot jaune avant l'ultime étape.

Photo Aurélien Meazza

Un beau maillot jaune, riche d'enseignement pour le club de l'Yonne ... une juste récompense ! 

Mais quand le dimanche arrive, la route est longue jusqu'à Semur en Auxois. 140 kilomètres d'un parcours hérissé de difficultés, et surtout des adversaires revanchards et motivés par le peu d'écart enregistrés entre les protagonistes du haut du classement. Au bout du compte, un VC Toucy fort, avec ses coursiers solidaires autour de leur leader. Jérémy Maison devient la cible, un favori à faire tomber de son piédestal. Le maillot jaune n'est-il pas accessible à tous ? En tous cas, avant le départ de cette ultime journée, plus de vingt coureurs se tiennent en moins d'une minute, ouvrant les âmes à toutes les convoitises !

Le CC Etupes, Le CC Nogent sur Oise, le SCO Dijon, parmi les cadors du cyclisme élite amateur, ont du capituler face au vent qui souffle décidemment très fort dans la bonne direction, pour ce club qui mériterait de continuer encore longtemps à ce niveau de compétition ... Jérémy Maison, c'est l'exemple parfait d'un travail bien fait en amont, et du temps passé à souffrir à l'entrainement pour lui même et ses coéquipiers. C'est également l'acharnement à tenir une structure bien debout pour le président Philippe Gerbaut et le responsable sportif David Han. Si Jérémy Maison a offert son talent aux spectateurs, les frères Drujon, Benjamin Pascual et Adrien Guillonnet ont donné le meilleur d'eux mêmes pour offrir au VC Toucy une sacrée montée d'adrénaline et surtout, une récompense pour un vrai leader. L'avenir est parfois difficile à deviner, en ce qui concerne Jérémy Maison, il semble qu'il soit rose ..ou plutôt jaune !

 

AURELIEN LIONNET DONNE LE TON

A peine le stage du soleil était-il terminé, que les coureurs de la DN2 de Toucy élurent domicile dans l'aube, le fief d'une bonne partie de l'effectif. La première course ? Onjon, non loin de Troyes ! En ce dimanche 23 février 2014, les gosses au maillot blanc se sont rassurés pleinement. En effet, le VC Toucy a pesé de bout en bout sur cette épreuve, Aurélien Lionnet finissant le travail de la plus belle des façons, en terminant seul après avoir contré une ultime réaction de Bruno Chardon, le postier Nancéen. La protection rapprochée effectuée par son coéquipier Benoit Drujon aura été un point culminant du final de la course, ouverte au 1.2.3 et juniors. Le début fut assuré comme des chefs par Benjamin Pascual et Geoffrey Corniau, représentant l'équipe dans un premier coup dangereux, la suite leur donnera raison. 

Aurélien Lionnet n'aura donc pas attendu longtemps pour signer un succès, comblant d'hors et déjà son objectif de la saison ! Il devra probablement revoir ses prévisions à la hausse : - Je voudrais peser sur les épreuves élites. Ils ne me font pas peur, même si j'ai beaucoup de respect pour eux !  A à peine 20 ans, il les aura le 2 juin prochain, ce natif de la cité médiévale de Provins en seine et marne, est venu en voisin de La Rivière de Corps où il vit chez ses parents. Ceux-ci étant en vacances, glissant sur les planches, ils n'ont pas eu le plaisir de vivre en direct le triomphe du rejeton. Sa copine Noéline Delbove, cycliste elle aussi, sentant que le garçon était en forme, était venue assister à sa séance de bras levés, et bien lui en pris.

 Aurélien avait une grande confiance en revenant du stage orchestré par David Han : - J'ai vu les engagés et je me suis dit que vu la force collective qu'on avait dans le sud, on l'aurait également en course, et donc que pour gagner il suffirait d'être le meilleur du club !! (Rires).

L'humour est l'une des faces attachantes d'Aurélien, trouvant même en ce moyen, une sorte de soupape de sécurité pour ne pas se mettre trop de pression. Un bonheur n'arrivant jamais seul, la validation de son premier semestre en FAC lui a donné des ailes. Paris-Troyes pointe à l'horizon, Aurélien Lionnet rêve d'être présent dans les communiqués. Sous cette décontraction, il doit bien y avoir beaucoup d'envie, beaucoup d'ambitions, et c'est heureux ainsi ! Avec la qualité de son entourage familial et sportif, le jeune homme a sans doute de beaux jours devant lui, et à la place de la jolie Noéline, je ferais commande de vases multiples et différents, afin d'y déposer les fleurs de son talent.

 






<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 Suivant > Fin >>


Page 1 de 6